Centre des médias

Nouveau cas d’Ebola en Sierra Leone; l’OMS rappelle le risque de nouvelles résurgences

Déclaration de l'OMS
15 janvier 2016

Un nouveau cas de maladie à virus Ebola a été confirmé en Sierra Leone, témoignant de la persistance du risque de résurgence du virus dans les pays affectés.

Le gouvernement de Sierra Leone a agi rapidement face à ce nouveau cas. Par l’intermédiaire du nouveau centre national des opérations d’urgence, une équipe conjointe, composée des autorités locales, de l’OMS et des partenaires, enquête sur l’origine du cas, recherche les contacts et met en place des mesures de lutte pour éviter toute nouvelle transmission.

Dans son communiqué de presse du 14 janvier, l’Organisation mondiale de la Santé a souligné qu’il y avait toujours un risque de nouvelles petites flambées d’Ebola dans les mois à venir en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone à cause de la persistance du virus chez les survivants après la guérison.

«Nous sommes à un moment critique de l’épidémie d’Ebola alors que nous passons de la prise en charge des cas et des patients à la prise en charge du risque résiduel de nouvelles infections», a déclaré hier le Dr Bruce Aylward, Représentant spécial de l’OMS pour la riposte à Ebola. « Nous prévoyons de nouvelles résurgences et nous devons nous y préparer.»

La Sierra Leone se trouve encore dans la période de surveillance renforcée, d’une durée de 90 jours, après la déclaration de la fin de la transmission du virus Ebola dans le pays, le 7 novembre 2015. Cette période a été définie pour s’assurer qu’aucune chaîne de transmission n’est passée inaperçue et pour détecter toute nouvelle résurgence de la maladie.