Centre des médias

L’OMS va établir une commission de haut-niveau sur les maladies non transmissibles

Déclaration de l'OMS
10 octobre 2017

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, a annoncé aujourd’hui la création d’une nouvelle Commission mondiale de haut-niveau sur les maladies non transmissibles (MNT). Cette annonce a été faite à l’occasion de la soixante-quatrième session du Comité régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale qui se tient actuellement à Islamabad, du 9 au 12 octobre.

L’objectif de la Commission est d’identifier des moyens novateurs pour infléchir l’impact des plus importantes causes de décès dans le monde et prolonger l’espérance de vie de millions de personnes. La Commission soutiendra les efforts politiques déployés actuellement pour donner une nouvelle impulsion aux mesures visant les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète et les affections respiratoires, ainsi que pour réduire les souffrances découlant des troubles de la santé mentale et les conséquences négatives de la violence et des traumatismes.

La Commission mondiale de haut-niveau sera présidée par Madame le Dr Sania Nishtar, une éminente avocate de l’action contre les MNT au niveau mondial, ancienne Ministre fédérale du gouvernement du Pakistan et leader de la société civile. Le Dr Nishtar a aussi exercé précédemment les fonctions de vice-présidente de la Commission de l’OMS pour mettre fin à l’obésité de l’enfant.

Les MNT tuent près de 40 millions de personnes dans le monde chaque année, un chiffre qui représente 70% des décès à l’échelle mondiale. Quinze millions de ces décès environ surviennent chez des personnes âgés de 30 à 69 ans. Les pays à revenu faible et intermédiaire sont particulièrement touchés par les MNT, puisque plus de 80% de tous les décès dus à ces maladies surviennent dans ces pays. La violence et les traumatismes font peser un lourd tribut sur les jeunes, en particulier les garçons.

En 2015, les leaders mondiaux se sont engagés à réduire d’un tiers les décès prématurés dus aux MNT d’ici à 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable. Les rapports récents de l’OMS laissent penser qu’il sera difficile d’atteindre cette cible à l’échelle mondiale.

«Nous avons de toute urgence besoin d’adopter de nouvelles approches et de prendre des mesures à une toute autre échelle si nous voulons mettre un terme à ces décès dus aux maladies évitables que sont les maladies non transmissibles» a déclaré le Dr Tedros.

«Je me suis engagé à mettre les personnes les plus compétentes au monde au service des défis sanitaires que nous devons relever,» a-t-il ajouté. «Aussi, je suis particulièrement heureux que Madame le Dr Nishtar ait accepté de diriger cette Commission. Je sais que ses compétences impressionnantes, la profonde confiance qu’elle inspire et son engagement sans faille seront mis à profit dans cette initiative.»

Plus tard au cours de ce mois, des ministres et d’autres leaders du secteur de la santé venus du monde entier examineront les progrès accomplis lors de la Conférence mondiale de l’OMS sur les maladies non transmissibles, organisée conjointement par l’OMS et le Président uruguayen, qui se tiendra à Montevideo, en Uruguay. Les gouvernements et d’autres parties prenantes se retrouveront à nouveau en 2018 à l’occasion de la Troisième Réunion de haut-niveau des Nations Unies sur les MNT.

Pour plus d’information, veuillez prendre contact avec:

Paul Garwood
Département de la Communication, OMS
Téléphone: +41-22-791-1578
Portable: +41 79-603-7294
Courriel: garwoodp@who.int

Fadéla Chaib
Département de la Communication, OMS
Téléphone: +41 22 791 3228
Portable: +41 794 755 556
Courriel: chaibf@who.int