Médicaments essentiels et produits sanitaires

Approvisionnement en médicaments


Estimation et prévision de la demande en médicaments

Les données de consommation sont un facteur important pour déterminer les besoins en matière de quantification. Certains agents chargés des achats utilisent les données relatives à la distribution, mais cette méthode peut s’avérer peu précise étant donné que les médicaments distribués à partir des centrales d’achat de médicaments vers les établissements de santé ne sont pas tous utilisés.

D’autres facteurs tels que les variations saisonnières sont pris en compte lorsque les schémas de morbidité varient au long de l’année. Les données relatives à la morbidité sont souvent utilisées pour la prévision lorsqu’un nouveau bureau d’achat est mis en place. Lors d’une étude menée en Tanzanie, seules 51% des personnes interrogées ont indiqué que les prévisions tenaient compte des fonds disponibles.

De nombreux paramètres doivent être pris en considération pour éviter que la tenue des stocks ou leur épuisement soient liés à des problèmes de liquidités. Lors de l’achat de médicaments pour une centrale d’achat en vue de leur distribution dans les centres de santé, il convient de tenir compte des éléments suivants:

  • le financement disponible;
  • les stocks disponibles à tous les niveaux du système de distribution;
  • les commandes en attente de livraison;
  • les pertes attendues du fait de la péremption des médicaments ou d’éventuels dommages;
  • les dons de médicaments;
  • les stocks souhaités à la fin de chaque période de planification (stock de sécurité et stock d’exploitation à tous les niveaux).

Les prévisions doivent être la base du plan d’achat d’un pays. Il est important de coordonner toutes les données en matière de prévision pour réduire les achats excédentaires ou insuffisants

Aujourd’hui, dans de nombreux pays africains, le problème tient au fait que chaque programme spécifique à une maladie établit des prévisions de besoins en médicaments pour cette maladie particulière, tandis que le ministère de la santé ou la centrale d’achat établit ses prévisions pour d’autres médicaments essentiels. Cela se traduit souvent par une fragmentation et un affaiblissement du système d’achat de médicaments.

Partager