Médicaments

Collaboration régionale OMS-Health Action International (HAI) pour une action en faveur des médicaments essentiels en Afrique


Enquêtes sur les prix OMS-HAI

La collaboration entre l’OMS et HAI Afrique a aussi contribué activement à soutenir les enquêtes sur les prix des médicaments conduites en Afrique et les activités régionales connexes. Les enquêtes sur les prix ont suivi une méthodologie originale, élaborée de concert par l’OMS et HAI. Elles ont pour but de mieux faire comprendre comment s’établit et se décompose le prix d’un médicament dans le secteur public, privé et, privé non lucratif. Les enquêtes ont évalué aussi l’accessibilité économique relative d’un panier de médicaments au regard d’un revenu moyen. La disponibilité des médicaments dans les trois secteurs a aussi été mesurée étant donné qu’elle a une implication sur l’accessibilité économique. Par exemple, les prix étaient généralement jugés plus bas dans le secteur public, mais la disponibilité était souvent médiocre, obligeant ainsi les patients à recourir au secteur privé, plus onéreux. Les informations obtenues par le biais de ces enquêtes sont perçues comme un point de départ important pour élaborer des politiques pharmaceutiques et des stratégies destinées à améliorer l’accessibilité économique des médicaments et leur disponibilité.


Une enquête sur les prix débouche sur une baisse d’impôt

Les éléments factuels issus des enquêtes sur les prix, parallèlement aux campagnes de sensibilisation menées par les groupes de travail dans les pays, ont souvent eu une influence sur la vie des populations. Par exemple, l’enquête sur les prix menée en 2004 pour le Ghana a permis de mettre en évidence que les droits à l’importation et les taxes comme la TVA pouvaient représenter jusqu’à 40 % des prix à la consommation en vigueur. Suite à notre campagne de sensibilisation, le Gouvernement du Ghana a accepté de ne pas augmenter la fiscalité des médicaments essentiels et des matières premières, et d’exonérer totalement 66 produits. Plusieurs pays procèdent actuellement à un contrôle périodique des prix des médicaments.

Links

Partager