Santé mentale

Interventions pharmacologiques pour les enfants présentant un trouble du comportement perturbateur, un trouble des conduites ou un trouble oppositionnel avec provocation

Question 8: Quels sont l’efficacité, la sécurité et le rôle des interventions pharmacologiques, par des prestataires non spécialisés, pour la vaste catégorie des troubles tels que le trouble du comportement perturbateur, le trouble des conduites (TC), le trouble oppositionnel avec provocation (TOP) et la comorbidité avec (mais non exclusivement) le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)?

  • Population: enfants présentant un trouble du comportement perturbateur, un trouble des conduites (TC), un trouble oppositionnel avec provocation (TOP) et une comorbidité avec (mais non exclusivement) un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)
  • Interventions:
    • carbamazépine
    • lithium
    • méthylphénidate
    • rispéridone
  • Comparaison: placebo
  • Résultats:
    • agressivité;
    • fonctionnement dans la famille/à l’école;
    • droits humains;
    • sécurité/questions de tolérabilité;
    • diminution des symptômes/amélioration clinique;
    • satisfaction quant au traitement;
    • satisfaction de l’utilisateur.

Recommandation

Les interventions pharmacologiques (utilisant le méthylphénidate, le lithium, la carbamazépine ou la rispéridone) ne doivent pas être proposées par des prestataires non spécialisés pour traiter un trouble du comportement perturbateur, un trouble des conduites (TC), un trouble oppositionnel avec provocation (TOP) et une comorbidité avec un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Pour ces pathologies, les patients doivent être orientés vers un spécialiste avant la prescription de tout médicament.
Niveau de la recommandation: FORT

Partager