Santé mentale

Interventions au bénéfice des soignants ayant à leur charge des personnes atteintes de démence

Question 9: les interventions (psychoéducatives, thérapie cognitivo-comportementale, conseil/prise en charge des cas, soutien d’ordre général, formation des aidants, interventions à composantes multiples et interventions variées) ont-elles des effets bénéfiques/nuisibles sur les soignants ayant à leur charge des personnes atteintes de démence, par rapport à un placebo/produit de référence, pour les résultats spécifiés?

  • Population: soignants ayant à leur charge des personnes atteintes de démence
  • Interventions:
    • psychoéducative (totale, participation active des aidants, uniquement à caractère informatif)
    • thérapie cognitivo-comportementale
    • conseil/prise en charge des cas
    • soutien d’ordre général
    • formation des aidants
    • interventions à composantes multiples
    • interventions variées (les formes d’interventions n’ayant été évaluées que dans le cadre d’une ou deux études ont été regroupées dans cette catégorie, faute d’analyses plus détaillées).
  • Comparaison: soins habituels
  • Résultats:
    • difficultés du soignant
    • symptômes dépressifs
    • bien-être subjectif
    • compétences-connaissances du soignant
    • symptômes de la personne recevant les soins
    • placement en institution spécialisée.

Recommandations

Les familles et autres aidants informels de personnes atteintes de démence devraient pouvoir bénéficier d’interventions psychoéducatives lorsque le diagnostic est rendu.

Niveau de la recommandation: FORT

La formation d’aidants nécessitant la participation active de ces derniers (par exemple le jeu de rôle autour de la gestion des troubles du comportement) pourra être préconisée à un stade ultérieur de la maladie, au bénéfice des aidants confrontés à des symptômes comportementaux chez des personnes atteintes de démence.

Niveau de la recommandation: NORMAL

La difficulté psychologique de l’aidant doit faire l’objet d’un soutien, de conseils, et/ou d’interventions cognitivo-comportementales.

Niveau de la recommandation: FORT

La dépression chez l’aidant doit être suivie conformément aux recommandations à ce sujet (voir les lignes directrices concernant la dépression).

Niveau de la recommandation: FORT

Profil des données

Partager