Santé mentale

Utilisation du soutien social pour la prise en charge des conduites sucidaires

Question 5: L’utilisation du soutien social est-il préférable au traitement habituel pour les personnes ayant pensé ou envisagé un acte d'autoagression au cours du mois écoulé ou ayant agi en ce sens au cours de l’année écoulée?

  • Population: personnes ayant pensé ou envisagé un acte d'autoagression ou ayant agi en ce sens
  • Interventions: soutien social (sous la forme de services de soutien social, tels que prise en charge des cas, ou soutien social communautaire et familial)
  • Comparaison: traitement habituel
  • Résultats:
    • mortalité par suicide;
    • répétition des tentatives de suicide et des actes d’autoagression;
    • pensées ou plans d’autoagression, désespoir;
    • qualité de vie;
    • état fonctionnel.

Recommandation

L’utilisation du soutien social (à partir des ressources communautaires informelles et/ou formelles disponibles) devrait être facilitée pour les personnes qui expriment des pensées d’autoagression ou dont on sait qu’elles ont envisagé un acte autoagressif au cours de l’année écoulée.
Niveau de la recommandation : FORT

Partager