Politiques sanitaires nationales

Mieux articuler les programmes de santé entre eux

Dans de nombreux pays, il serait possible de faire mieux pour garantir que les politiques, les stratégies et les plans sanitaires nationaux sont à la fois complets, cohérents et équilibrés. Une préoccupation majeure consiste à établir des liens appropriés avec les plans axés sur une maladie ou un programme spécifique.

Le manque d'articulation entre la planification des programmes et les processus de planification nationale conduit à un déséquilibre, un manque de cohérence, et engendre des problèmes lors de leur mise en œuvre.

Les causes de ce phénomène sont complexes. Parmi celles-ci, on peut citer:

  • une planification des programmes menée par divers acteurs ayant des cycles de planification différents du cycle de planification nationale;
  • des lacunes dans l’analyse de la situation et la définition des priorités, le processus étant incomplet et la participation à celui-ci insuffisante;
  • la pratique de donateurs consistant à désigner l’objet des fonds, ce qui aboutit à une fragmentation de l’aide, à une concurrence interne pour l'obtention des maigres ressources disponibles et à des déséquilibres dans l’établissement des priorités nationales.

Une politique, une stratégie ou un plan sanitaire national global permet de prendre en charge l’ensemble des problèmes et des défis en matière de santé. Cette politique/stratégie ou ce plan sanitaire d’ensemble tient compte des préoccupations de chaque programme, tandis que les plans relatifs aux programmes reposent sur des évaluations réalistes de la manière dont ils peuvent tirer parti des ressources et des capacités partagées et dont ils influeront sur celles-ci.

Les organismes internationaux ont l’importante responsabilité de contribuer à aligner les efforts de planification des programmes sur les politiques, stratégies et plans sanitaires nationaux. Les travaux menés autour de l’évaluation conjointe des stratégies nationales (JANS), par le Partenariat international pour la santé (IHP+) et dans le cadre du programme issu de la Déclaration de Paris offrent une base solide pour faciliter des interactions plus complémentaires entre les politiques, les stratégies et les plans sanitaires nationaux et les plans opérationnels spécifiques à une maladie ou à un programme.

Ce diagramme présente les relations étroites existant entre les différents concepts et cadres, la manière dont ils sont reliés aux aspects programmatiques, et le flux d’activités souhaité depuis les engagements politiques jusqu’aux résultats de la prestation des services qui bénéficient à l’ensemble de la population.

Lorsqu’il est question du renforcement des systèmes de santé, la terminologie utilisée par certains est celle des éléments constitutifs essentiels ou des orientations politiques relatives aux soins de santé primaires, tandis que d’autres font référence aux objectifs du Millénaire pour le développement et à l’efficacité de l’aide. Toutes ces références sont pertinentes et étroitement liées les unes aux autres.

Partager