Politiques sanitaires nationales

Politiques de santé: analyse de la situation et définition des priorités

Une analyse de la situation sanitaire est une évaluation de la situation actuelle; elle est fondamentale pour concevoir et actualiser les politiques, les stratégies et les plans nationaux de santé.

Une analyse de la situation solide ne se limite pas à une simple collecte de faits décrivant l’épidémiologie, la démographie et la situation sanitaire de la population. Elle doit être complète, englobant toute la gamme des questions de santé actuelles et des questions futures potentielles ainsi que leurs déterminants. Elle doit aussi évaluer la situation actuelle par comparaison aux attentes et aux besoins du pays.

Une telle analyse de la situation peut ensuite servir de fondement pour définir les priorités auxquelles il convient de s’intéresser dans le cadre de la politique, de la stratégie ou du plan de santé moyennant un dialogue politique large et participatif.

Une solide analyse de la situation comprendra sans doute une évaluation des éléments suivants:

  • les déterminants sociaux de la santé et les besoins sanitaires, y compris la charge de morbidité actuelle et prévue et des défis à relever dans le domaine de la santé;
  • les attentes, y compris la demande de services actuelle et prévu, ainsi que les attentes sociales;
  • la performance du système de santé et ses insuffisances au regard des besoins et des attentes;
  • la capacité du secteur de la santé à faire face aux défis actuels et à anticiper les défis futurs;
  • les ressources du système de santé (moyens humains, matériels, financiers, et en matière d’information) et leurs insuffisances pour répondre aux besoins et aux attentes;
  • les positions des parties prenantes (y compris, le cas échéant, des partenaires extérieurs).

L’OMS apporte son soutien aux États Membres pour qu’ils mènent des analyses de situation solides et qu’ils engagent des processus participatifs de définition des priorités en facilitant, par exemple, la réunion des parties prenantes et des compétences nationales afin de parvenir à un consensus reposant sur les données factuelles.

Le caractère complet et participatif du processus devrait permettre d’améliorer grandement la politique, la stratégie ou le plan qui en résultera.

Partager