Nutrition

Malnutrition modérée

La malnutrition modérée (MM) est définie comme correspondant à un rapport poids/âge entre -3 et -2 z-scores en dessous de la médiane indiquée par les normes OMS de croissance de l’enfant.

Elle peut être due à un faible rapport poids/taille (amaigrissement/émaciation) ou à un faible rapport taille/âge (retard de croissance) ou à une combinaison des deux. De même, une émaciation ou un retard de croissance modéré sont définis comme un rapport poids/taille ou un rapport taille/âge se situant, respectivement, entre -3 et -2 z-scores.

La malnutrition modérée touche de nombreux enfants dans les pays pauvres. Les enfants qui en souffrent présentent un risque de mortalité accru et la malnutrition modérée est associée à un nombre élevé de décès liés à la nutrition.

Si certains de ces enfants modérément malnutris ne reçoivent pas une aide adéquate, ils peuvent évoluer vers la malnutrition aiguë sévère (émaciation sévère et/ou œdème) ou retard de croissance sévère (rapport taille/âge inférieur à -3 z-scores), qui sont tous deux des états engageant le pronostic vital.

La prise en charge de la malnutrition modérée doit donc être une priorité de santé publique. À la différence de ce que l’on observe pour la malnutrition sévère, les programmes de prise en charge de la malnutrition modérée chez l’enfant n’ont pratiquement pas évolué au cours des 30 dernières années, et le moment semble donc venu de réévaluer les efforts visant à améliorer leur efficacité et leur efficience.

Publications

Voir aussi

Partager