Champs électromagnétiques (CEM)

Qu'est-ce que le Projet CEM?

Historique

Les conséquences éventuelles sur la santé de l'exposition aux champs électriques et magnétiques statiques ou variables dans le temps doivent être étudiées scientifiquement. Ces champs, dans toute la gamme des fréquences, qui sont de plus en plus présents dans notre cadre de vie, suscitent de fait toujours plus d'inquiétude et alimentent les spéculations. A présent, tous les habitants de notre planète y sont exposés peu ou prou, les niveaux d'exposition continuant toutefois d'augmenter globalement à cause de la diffusion des techniques concernées. C'est pourquoi même des effets sanitaires minimes pourraient avoir de graves répercussions sur la santé publique. Il est hautement souhaitable de ne pas réitérer les erreurs commises autrefois s'agissant de cancérogènes courants tels que la cigarette, les rayonnements ionisants et l'amiante.

Très présentes dans notre vie quotidienne, les radiofréquences sont le fait de la radio et de la télévision, des télécommunications (téléphonie cellulaire, par exemple), de divers moyens médicaux de diagnostic et de traitement, de procédés industriels de chauffage et de collage des matériaux. On s'est inquiété de ce que la progression du risque de cancer ou d'autres atteintes à la santé soit liée à l'exposition à elles. Vu la diffusion commerciale spectaculaire des téléphones portables, on s'intéresse maintenant de près à la dosimétrie de proximité des radiofréquences, notamment au voisinage de la tête des utilisateurs, laquelle est exposée au rayonnement de la petite antenne dont sont pourvus les appareils téléphoniques portatifs. D'autre part, on se demande toujours si l'exposition à des radiofréquences pulsées et modulées en amplitude pourrait porter atteinte à la santé au terme de processus particuliers.

On s'inquiète beaucoup de ce que l'exposition aux champs électromagnétiques induits par le courant électrique du réseau (50/60 Hz) pourrait être responsable d'une augmentation de l'incidence des cancers aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant ainsi que d'autres effets pernicieux pour la santé. On invoque principalement dans ce sens certaines études épidémiologiques portant sur l'activité professionnelle ou sur le lieu de résidence et dont les résultats suggèrent que l'on constate chez les adultes et chez les enfants exposés à des champs magnétiques un risque corrélé accru de leucémie, de tumeur cérébrale et d'autres formes de cancer.

A mesure que se développent les sociétés, le recours accru à certaines techniques entraîne une exposition accrue aux champs électromagnétiques statiques. Ça se vérifie notamment dans l'industrie, les transports, le transport d'électricité, la recherche et la médecine. On n'a jamais évalué convenablement les effets sanitaires potentiels des champs statiques. Compte tenu de l'expansion rapide des dispositifs à usage médical et de la mise en service imminente, peut-être à grande échelle, de systèmes de transport à sustentation magnétique impliquant des champs magnétiques statiques de forte intensité, il y a lieu d'en étudier sérieusement tous les effets.

Partager