Champs électromagnétiques (CEM)

Programme de recherche OMS 2003 sur les radiofréquences


Dosimetrie

Remarques :

  • La dosimétrie a une place capitale dans la conception et l’interprétation de tous les types d’études.
  • L’approche numérique de la dosimétrie sera vérifiée expérimentalement.

En cours :

  • Nécessité de compléter les études sur des systèmes d’exposition libre chez l’animal pour que les études biologiques de grande échelle chez les rongeurs soient conformes, dans leur ensemble, aux conditions expérimentales souhaitées d’intensité du signal et de durée d’exposition journalière des animaux aux RF.
  • Examen de l’intérêt des données en fonction du profil des différents signaux.

Court terme ou besoin urgent :

  • Des recherches complémentaires sont nécessaires pour documenter les changements rapides des scénarios d’exposition, tant dans la population générale que chez les travailleurs, pour faciliter les études épidémiologiques.
  • Amélioration de la dosimétrie et données complémentaires nécessaires pour caractériser les paramètres d’exposition spécifique des tissus (DAS et échauffement) pour faciliter les études prioritaires sur les cultures cellulaires, les animaux et l’homme.
  • Développement de la base des données diélectriques, pour inclure les tissus cancéreux, les données en fonction de l’âge, etc.
  • Mise au point de modèles dosimétriques de l’énergie des RF absorbée chez l’homme, associés à des modèles humains appropriés de thermorégulation, pour prévoir les risques potentiels associés à certaines situations d’exposition aux RF.

Long terme ou futur :

  • Des recherches en microdosimétrie (aux niveaux cellulaire ou infracellulaire) pourraient donner de nouvelles indications concernant des cibles biologiques des RF.

Référence

Goldstein LS, Dewhirst, MW, Kheifets,L, Repacholi M. Summary, Conclusions and Recommendations: Adverse Temperature Levels in the Human Body. Int. J. Hyperthermia. 19, 373-384, 2003

Partager