Santé publique, environnement et déterminants sociaux de la santé

Lignes directrices OMS concernant la qualité de l’air et autres sources d’information


La qualité de l’air, en particulier dans les grandes villes, s’est-elle améliorée depuis la publication des premières lignes directrices OMS concernant la qualité de l’air en 1987?

La qualité de l’air dans les villes des pays développés s’est considérablement améliorée dans les années 1990, mais moins depuis l’an 2000. Cela est dû en partie à l’augmentation du nombre et de la puissance des véhicules à moteur ainsi qu’aux besoins toujours croissants de production d’énergie.

Depuis la première publication de lignes directrices de l’OMS (1987), on a pu observer des exemples notables d’améliorations de la santé suite à des interventions spécifiques pour améliorer la qualité de l’air. Ainsi, en 1990, le Gouvernement irlandais a-t-il interdit la commercialisation, la vente et la distribution de charbon à Dublin. Peu de temps après l’interdiction, des réductions importantes de matières en suspension (fumée noire) ont été observées, ainsi qu’une réduction de la mortalité par maladies cardio-vasculaires et respiratoires. Des réductions comparables de la mortalité ont été observées à Hong Kong après la mise en place d’une réglementation exigeant que les centrales de production d’énergie et les véhicules utilisent des combustibles à plus faible teneur en soufre. La mise en œuvre des réglementations en matière de qualité de l’air a contribué à une augmentation de 15 % de l’espérance de vie générale observée aux États-Unis entre 1980 et 2000.

Partager