Santé sexuelle et reproductive

Les agents de santé communautaires peuvent administrer des contraceptifs injectables en toute sécurité et efficacité

Conclusions d’une consultation technique

Partager

Auteurs:
Organisation mondiale de la Santé, U.S. Agency for International Development, Family Health International (FHI)

Document

Informations sur la publication

Nombre de pages: 4
Date de publication: 2009
Langues: Anglais, français - Uniquement en format électronique

Télécharger

En juin 2009, les membres d’une consultation technique tenue à Genève à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sont arrivés à la conclusion que tout porte à croire qu’il est possible d’introduire, de poursuivre et d’étendre la fourniture à assise communautaire de contraceptifs injectables progestatifs. Le groupe, constitué d’une trentaine d’experts techniques et de spécialistes de programmes, a examiné le bilan scientifique et programmatique dont on dispose et qui s’est surtout intéressé à l’acétate de médroxyprogestérone-retard, ou AMPR, un progestatif injectable. Ces experts ont conclu que la fourniture à assise communautaire de contraceptifs injectables progestatifs par des agents de santé convenablement formés à cela est sans danger, efficace et acceptable. Selon eux, de tels services devraient faire partie de tout programme de planification familiale o rant une gamme de méthodes contraceptives.