Affections respiratoires chroniques

Causes de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Le tabagisme

La principale de cause de BPCO est la fumée du tabac (y compris la fumée secondaire, c’est-à-dire le tabagisme passif).

Plus de trois millions de personnes sont décédées d’une BPCO en 2005, ce qui correspond à 5% de l’ensemble des décès survenus dans le monde cette année-là. D’après les projections, le nombre de décès liés au tabac devrait augmenter jusqu’à atteindre 8,3 millions de décès par an d’ici 2030.

Autres facteurs de risque

Les causes de la BPCO sont très différentes d’une zone géographique à l’autre. Dans les pays à revenu élevé ou intermédiaire, le facteur de risque le plus important est la fumée du tabac, tandis que dans les pays à faible revenu, c’est l’exposition à la pollution de l’air dans les habitations, résultant par exemple de l’utilisation de biocombustibles pour la cuisine et le chauffage, qui est responsable de la charge de morbidité due à la BPCO.

Environ 3 milliards de personnes dans le monde utilisent la biomasse et le charbon comme principale source d'énergie pour la cuisine, le chauffage, et d'autres besoins domestiques. Dans ces communautés, la pollution de l’air dans les habitations entraîne un plus grand risque de BPCO que le tabagisme ou la pollution de l’air atmosphérique.

Les biocombustibles utilisés par les femmes pour faire la cuisine expliquent la forte prévalence de la BPCO chez les femmes non-fumeuses dans certaines régions du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie. Selon les estimations, la pollution de l’air des habitations résultant de la combustion du bois et d’autres biocombustibles tue chaque année deux millions de femmes et d’enfants.

Les autres facteurs de risque associés à la BPCO comprennent les poussières et produits chimiques en milieu professionnel (tels que vapeurs, produits irritants, et fumées), et des infections fréquentes des voies respiratoires inférieures au cours de l'enfance.

Partager