Affections respiratoires chroniques

Hypertension artérielle pulmonaire

L’hypertension artérielle pulmonaire, qu’est-ce que c’est?

L’hypertension artérielle pulmonaire est une affection caractérisée par une élévation de la pression dans les artères pulmonaires. On ne sait pas toujours très bien ce qui provoque l’apparition de la maladie, mais les artères rétrécissent et le sang a moins de place pour circuler.

Au fur et à mesure du temps qui passe, certaines artères peuvent perdre leur souplesse, devenir plus dures et finir par être complètement bouchées. Du fait du rétrécissement des artères pulmonaires, le côté droit du cœur doit travailler encore plus pour pomper le sang à travers les poumons.

Au fil du temps, le muscle cardiaque s'affaiblit et perd sa capacité à pomper suffisamment de sang pour les besoins de l'organisme. L'excès de stress imposé au cœur le fait s'agrandir et devenir moins souple. L’insuffisance cardiaque est l’une des causes les plus fréquentes de décès chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire.

Causes

Dans certains cas, l’hypertension artérielle pulmonaire est provoquée par la schistosomiase, une helminthiase (infection par des vers) qui est courante en Afrique et en Amérique latine, ou par la drépanocytose, une anomalie génétique du sang que l’on rencontre fréquemment chez les personnes d’origine africaine.

Symptômes

Le symptôme majeur de l’hypertension artérielle pulmonaire est la difficulté à respirer ou l’essoufflement. Comme autres symptômes, on peut citer la fatigue, les étourdissements, le gonflement des chevilles ou des membres inférieurs (œdèmes), la coloration bleue des lèvres et de la peau (cyanose), les douleurs thoraciques, le pouls rapide et les palpitations.

Autres maladies respiratoires chroniques

Partager