Déterminants sociaux de la santé

Combler le fossé en une génération: comment faire?

Quelles sont les conclusions de la Commission?

En matière de santé, on constate au sein d'une population d'un même pays, d’importants écarts étroitement liés à la position sociale. Ainsi, à Glasgow, l’espérance de vie des hommes à la naissance est-elle de 54 ans dans le quartier de Calton et de 82 ans dans celui de Lenzie, distant de quelques kilomètres à peine.

Les inégalités sanitaires sont le fruit des circonstances dans lesquelles les gens grandissent, vivent, travaillent et vieillissent et des systèmes mis en place pour faire face à la maladie. En outre, les conditions dans lesquelles les gens vivent et meurent sont déterminées par des forces politiques, sociales et économiques.

Pour corriger ces inégalités, les gouvernements nationaux, l’OMS, les agences spécialisées des Nations Unies et les organisations de la société civile doivent prendre des mesures concertées faisant appel à tous les secteurs. Réduire les inégalités en santé doit être un objectif partagé par tous.

Quelles sont les recommandations de la Commission?

La Commission a formulé les trois recommandations fondamentales suivantes:

  • Améliorer les conditions de vie quotidiennes
  • Lutter contre les inégalités dans la répartition du pouvoir, de l’argent et des ressources
  • Mesurer et analyser le problème et évaluer l’efficacité de l’action menée
Partager