Déterminants sociaux de la santé

Combler le fossé en une génération: comment faire?


Mesurer, analyser le problème et évaluer l’efficacité de l’action menée

L’action sur les déterminants sociaux de la santé sera plus efficace s’il existe des données de base, comme des statistiques sur l’état civil et celles relatives à la mesure systématique des inégalités en santé et des déterminants sociaux de la santé, permettant d’élaborer des politiques, des systèmes et des programmes plus performants. La sensibilisation et la formation des professionnels concernés sont cruciales.

Qui doit faire quoi?

Si la Commission est convaincue qu’il incombe d’abord aux gouvernements et au secteur public de prendre des mesures, elle reconnaît également que les organismes mondiaux, la société civile, les chercheurs, les universitaires et le secteur privé doivent aussi apporter leur soutien et agir.

Organismes multilatéraux

La Commission préconise de veiller à la cohérence intersectorielle, à la fois dans l’élaboration des politiques et dans l’action, afin d’instaurer une plus grande équité en santé et appelle les organismes spécialisés et les organismes de financement multilatéraux:

  • à faire de l’équité en santé un objectif fondamental commun et à utiliser des d’indicateurs communs valables au plan mondial pour suivre les progrès;
  • à veiller à ce que l'augmentation de l'aide et des allègements de la dette financent des politiques et une action cohérentes entre les gouvernements bénéficiaires;
  • à favoriser une participation équitable des États Membres et d’autres parties prenantes au sein des instances mondiales chargées d’élaborer des politiques.

OMS

L’OMS est l’institution chargée des questions de santé publique au niveau mondial. Il est temps qu’elle renforce son rôle de chef de file en agissant dans le domaine des déterminants sociaux de la santé et de l’équité en santé. La Commission appelle l’OMS:

  • à endosser un rôle de tutelle pour renforcer les moyens d’action et la cohérence des politiques des organismes partenaires au sein du système multilatéral en matière de déterminants sociaux de la santé;
  • à contribuer à ce que les pays, faisant de l’équité en santé l’un de leurs principaux objectifs de développement, se fixent des buts mesurables, suivent leurs avancées, en leur sein et parmi eux, en établissant un système mondial de surveillance de l’équité en santé;
  • à renforcer les capacités internes de l’Organisation dans le domaine des déterminants sociaux de la santé.

Autorités nationales et locales

À la base de l’action dans les domaines de l’équité en santé et des déterminants sociaux de la santé, il faut un secteur public puissant qui s’appuie sur les principes de justice, de participation et de collaboration intersectorielle. L’action gouvernementale vise notamment la cohérence de l’ensemble des politiques gouvernementales, le renforcement de l’action menée en faveur de l’équité et du financement, ainsi que l’évaluation et la formation.

Société civile

La société civile peut contribuer dans une large mesure à influer sur les déterminants sociaux de la santé en participant aux politiques, à leur planification, aux programmes, à l’évaluation et au contrôle des performances.

Secteur privé

Le secteur privé a une grande influence sur la santé et le bien-être. Il faut notamment responsabiliser et investir dans la recherche.

Établissements de recherche

La connaissance de la situation sanitaire, de ce qu’il est possible de faire pour l’améliorer et des moyens efficaces pour corriger les inégalités en santé – est le fondement de la Commission. Le monde de la recherche doit notamment générer et diffuser des connaissances sur les déterminants sociaux de la santé.

Partager