Tuberculose

Première conférence ministérielle mondiale

Mettre fin à la tuberculose à l’ère des ODD: une réponse multisectorielle

16-17 novembre 2017-- Moscou, Fédération de Russie
La tuberculose est aujourd’hui la maladie infectieuse la plus meurtrière au niveau mondial. Elle entraîne de profondes conséquences économiques et sociales et la crise de santé publique liée à la tuberculose multirésistante se poursuit. Même si 49 millions de vies ont été sauvées grâce aux efforts mondiaux déployés depuis 2000, les mesures prises et les investissements engagés ne suffiront pas à mettre un terme à l’épidémie. Une action multisectorielle de haut niveau est nécessaire pour mettre fin à la tuberculose, c'est l'objectif de cette première conférence ministérielle mondiale.

Objectif de la conférence

La Conférence ministérielle mondiale de l’OMS vise à accélérer la mise en œuvre nationale de la Stratégie OMS pour mettre fin à la tuberculose afin d’atteindre les cibles relatives à cette Stratégie qui ont été fixées par l’Assemblée mondiale de la Santé et les objectifs de développement durable (ODD). Elle servira de base à la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la tuberculose qui se tiendra en 2018.

Résultats escomptés

Dans la perspective de la Réunion de haut niveau sur la tuberculose de l’Assemblée générale des Nations unies, en 2018, un engagement est pris au niveau ministériel dans les domaines suivants:

Couverture universelle des soins et de la prévention de la tuberculose

Réforme des systèmes, et pleine adoption d’outils novateurs, afin d’optimiser la qualité des soins et de la prévention en veillant à ce qu’ils soient intégrés et centrés sur la personne, et de garantir l’accès afin de ne laisser personne de côté.

Financement durable de la couverture universelle et du développement

Un financement durable, provenant en particulier de sources nationales, pour favoriser l’accès aux soins et à la prévention. Il doit être intégré à des systèmes sanitaires et sociaux qui atténuent les facteurs de risque et les conséquences de la maladie.

Respect de l'équité, de l'éthique et des droits fondamentaux

Une réponse équitable fondée sur les droits fondamentaux, axée en priorité sur les personnes touchées par la pauvreté, la maladie, la stigmatisation et la marginalisation, y compris une action en faveur des migrants et des autres groupes vulnérables, notamment les prisonniers.

Recherche scientifique et innovation

Renforcer et cibler le financement, intensifier le renforcement des capacités pour obtenir des résultats rapides en matière de recherche scientifique et d’innovation.

Suivi et évaluation

Suivi des progrès accomplis vers la cible 3.3 des objectifs de développement durable et les autres cibles ayant une incidence sur l’épidémie de tuberculose, mise en place ou renforcement de systèmes numériques pour collecter et analyser des données ventilées.

Résistance aux antimicrobiens, sécurité sanitaire et tuberculose multirésistante

Combattre la tuberculose multirésistante en tant qu’urgence et menace pour la sécurité sanitaire, notamment dans le cadre du programme mondial sur la résistance aux antimicrobiens.

Action forcée en matière de co-infection tuberculose/VIH

Soins intégrés pour toutes les personnes touchées par la tuberculose et le VIH, en veillant en particulier à éliminer les décès dus à la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH.

Lutte contre la tuberculose et maladies non transmissibles

Mesures synergiques et conjointes contre la tuberculose et les maladies non transmissibles et contre leurs facteurs de risque.

Participants

Seront invités:

  • les ministres de la santé et les ministres d’autres secteurs (finances, développement social, justice) notamment ceux issus des 40 pays où la charge de tuberculose et de TB MR est la plus élevée;
  • les hauts responsables des organisations des Nations Unies, d’institutions de développement et d’organismes régionaux;
  • les organisations non gouvernementales, notamment organisations confessionnelles, représentants de la société civile, personnes et communautés touchées, monde universitaire et monde de la recherche, institutions, fondations philanthropiques et entités du secteur privé.

Déclaration ministérielle de Moscou sur la tuberculose

Une Déclaration ministérielle sera signée lors de cette donférence. Les pays y prendront des engagements audacieux pour accélérer l’action visant à mettre un terme à la tuberculose et à franchir les jalons menant aux objectifs de developpement durable fixés pour 2030. Cette déclaration servira de base de travail pour la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la tuberculose, qui se tiendra en 2018.