Tuberculose (TB)

Introduction et usage rationnel de nouveaux médicaments

Schémas thérapeutiques pour le traitement de la tuberculose dans les pays

Une nouvelle ère dans le traitement de la tuberculose

La situation a considérablement évolué ces 10 dernières années dans le domaine du développement de médicaments contre la tuberculose.

Une série d’essais de phases II et III de traitements plus courts de la tuberculose pharmacosensible – médicaments affectés à un nouvel usage (fluoroquinolones, par exemple) ou une nouvelle posologie de médicaments connus (rifamycine et rifapentine, par exemple) – sont en cours. Les premiers résultats sont attendus en 2013 ou 2014.

Deux nouvelles molécules en cours d'homologation

Pour la première fois depuis près de 50 ans, deux nouvelles molécules destinées au traitement de la tuberculose multirésistante (TB-MR) sont en cours d’homologation dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Ces deux nouveaux médicaments font actuellement l’objet d’essais de phases IIb et III pour le traitement de la TB-MR et des dossiers ont été déposés auprès des autorités de réglementation européennes et américaines en vue de leur homologation. Par conséquent, les autorités de réglementation d’autres pays seront bientôt amenées à approuver ou non l’utilisation de ces médicaments pour le traitement de la TB-MR pulmonaire.

En outre, de nouveaux composés et de nouvelles associations de médicaments sont à l’étude pour le traitement de la tuberculose pharmacosensible et/ou multirésistante/ultrarésistante. On étudie également des schémas thérapeutiques qui écourtent le traitement et des composés de substitution pour les schémas existants.

Un plan pour introduire les nouveaux médicaments

Dans ce contexte, le Groupe consultatif stratégique et technique de l’OMS pour la tuberculose (STAG-TB) a approuvé en juin 2012 un plan qui guidera la formulation de principes généraux pour l’introduction et l’utilisation des nouveaux médicaments antituberculeux selon les schémas thérapeutiques recommandés.

Dans ce plan, il est demandé à l’OMS de favoriser une exploitation optimale des nouveaux médicaments/schémas une fois que les résultats des essais seront communiqués et que les autorités de réglementation auront délivré les autorisations de mise sur le marché, et de faciliter l’exploitation optimale et l’usage rationnel des nouveaux médicaments antituberculeux dans les programmes selon les schémas thérapeutiques définis.

Des conséquences pour la santé publique

L’introduction probable de nouveaux médicaments ou schémas thérapeutiques pour le traitement de la tuberculose pharmacosensible ou pharmacorésistante aura une série de conséquences pour la santé publique, en ce qui concerne notamment:

  • l’utilisation responsable de nouveaux médicaments dans le cadre de schémas utilisant des associations fixes pour le traitement de la tuberculose pharmacosensible et/ou pharmacorésistante;
  • la faisabilité programmatique et le rapport coût/efficacité des traitements nouvellement mis au point;
  • la capacité à suivre l’utilisation des nouveaux médicaments à plus grande échelle et à surveiller la pharmacorésistance;
  • les mesures destinées à prévenir l’apparition d’une résistance aux nouveaux médicaments.
Partager