Tuberculose multi et ultrarésistante: réunion ministérielle 2009

Travaux préparatoires au niveau technique et politique

Une infirmière fait une injection dans l'épaule d'un patient
WHO/Dominic Chavez
Aux Philippines, Christopher Alabado reçoit chaque jour une injection de capréomycine au centre international de lutte antituberculeuse de Manille

Pour accroître la sensibilisation à la tuberculose à bacilles multirésistants (MR), plusieurs réunions ont été organisées en 2008 avec des responsables des ministères de la santé et des programmes nationaux de lutte antituberculeuse (PNT) de dix pays à lourde charge de tuberculose MR lors de la conférence mondiale de l’Union sur la santé pulmonaire qui s'est tenue en octobre à Paris, avec quatre pays d’Asie centrale en novembre à Tashkent (Ouzbékistan) et avec les pays de la Région de l’Asie du Sud-Est en décembre à Malé, (Maldives).

Parmi les conclusions d’une discussion stratégique sur la tuberculose organisée à la réunion du Conseil du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en novembre à New Delhi (Inde) figurait une demande aux pays pour qu’ils présentent des propositions suffisamment ambitieuses pour lutter contre la tuberculose-MR lors des séries ultérieures d’examen de propositions.

En octobre 2008, les membres et les réseaux du Partenariat Halte à la tuberculose ont été informés de la réunion ministérielle de Beijing et nombre d’entre eux ont travaillé avec les pays, en les aidant à l’élaboration de plans stratégiques contre la tuberculose-MR.

Le Partenariat Halte à la tuberculose organise des missions de haut niveau dans les pays qui présentent un problème important de tuberculose MR. La première, en Inde, a été dirigée par Jorge Sampaio (envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Partenariat Halte à la tuberculose et ancien Président du Portugal). La délégation a rencontré le Ministre de la Santé et examiné les besoins du pays. Des missions en Afrique du Sud et en Azerbaïdjan sont à l’étude.