Initiative pour un monde sans tabac

Lutte contre le tabagisme auprès de certains groupes de population

Les mesures antitabac fondées sur des données factuelles qui visent l’ensemble de la population, comme beaucoup de celles prévues dans le programme MPOWER, constituent généralement un moyen avantageux de réduire la consommation de tabac.

Toutefois, pour que ces mesures aient un impact maximum, il faut souvent prendre en considération les besoins de certains groupes de population en particulier. Il importe notamment de tenir compte des caractéristiques de certains groupes pouvant les inciter à commencer et à continuer à consommer du tabac, ainsi que des interventions qui facilitent le plus le sevrage tabagique.

Ainsi, puisque l’usage du tabac commence la plupart du temps avant l’âge de 18 ans, il est important d’étudier l’effet qu’aura telle politique ou telle stratégie sur le début de la consommation chez les jeunes. Dans de nombreux pays, l’industrie du tabac vise de plus en plus les femmes; il faut donc veiller à ce que les stratégies tiennent compte des différences entre les sexes lorsque l’on conçoit les politiques, les messages antitabac et d’autres interventions.

Dans beaucoup de pays, le tabagisme est plus fréquent dans certaines communautés ou dans certains groupes, par exemple les populations autochtones, et dans les classes socio-économiques peu favorisées. Le tabagisme expose les membres de ces groupes à des risques pour la santé particuliers dont les programmes et stratégies de lutte antitabac doivent aussi tenir compte.

Voir aussi

Partager