Initiative pour un monde sans tabac

Taxation du tabac: un financement novateur des systèmes de santé


Une contribution de solidarité sur le tabac (CST) pour la santé internationale: une initiative mondiale

Dans le cadre des impôts indirects sur le tabac, un petit prélèvement supplémentaire sur chaque paquet de cigarettes consommé pourrait générer des recettes importantes et accroître le taux de taxation global effectif sur les cigarettes vers le niveau de 70% du prix au détail recommandé par l’OMS. Compte tenu du peu d’élasticité de la demande pour les cigarettes selon le prix, l’augmentation des droits d’accise produirait des recettes durables pour les gouvernements du monde entier, au moins à court et moyen terme, et garantirait un flux d’argent durable pour le financement de la santé internationale.

L’OMS a estimé qu’en introduisant un prélèvement de 0,05/0,03/0,01 dollar US par paquet de cigarettes dans les pays à revenu haut/intermédiaire/faible respectivement, une contribution de solidarité sur le tabac permettrait d’obtenir 5,46 milliards de dollars de plus. C’est une somme substantielle qui apporterait des fonds très utiles pour la santé mondiale.

Les pays inclus dans l’analyse étaient les suivants: Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Norvège, République de Corée, Royaume-Uni et Turquie, ainsi que la plupart des pays de l’Union européenne (Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Lettonie, Lituanie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède).

Partager