Initiative pour un monde sans tabac

Journée mondiale sans tabac 2011

Thème: La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) choisit " La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac" comme thème de la prochaine Journée mondiale sans tabac, fixée au mardi 31 mai 2011.

La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac est le premier instrument mondial de lutte contre le tabagisme. Ce texte, qui est le premier traité à avoir été négocié sous les auspices de l’OMS, représente une immense conquête en faveur de la santé publique. Entré en vigueur en 2005 seulement, il est déjà, avec plus de 170 Parties, l’un des traités à avoir été le plus rapidement et largement accepté dans toute l’histoire des Nations Unies. Établi sur la base de données factuelles, il réaffirme le droit de tous les peuples au plus haut niveau de santé qu’il est possible d’atteindre et apporte une dimension juridique nouvelle à la coopération pour la lutte antitabac.

La Journée mondiale sans tabac 2011 sera conçue de manière à mettre en évidence l’importance générale du traité, à mettre l’accent sur les obligations qui en découlent pour les Parties et à promouvoir le rôle essentiel que sont appelées à jouer la Conférence des Parties et l’OMS pour aider les pays à s’acquitter de ces obligations. La Conférence des Parties est l’organe central et directeur du traité.

La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac est tout autant, sinon plus, nécessaire qu’en 1996, quand l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté une résolution demandant que soit élaborée une convention internationale sur la lutte contre le tabagisme. Le tabagisme est la première cause évitable de mortalité. Cette année encore, plus de 5 millions de personnes mourront des suites d’un infarctus, d’un accident vasculaire cérébral, d’un cancer, d’une pneumopathie ou d’une autre maladie liée au tabac. Et cela sans compter plus de 600 000 décès – dont plus d’un quart chez des enfants – imputables au tabagisme passif. Le nombre annuel des décès dus à l’épidémie mondiale de tabagisme pourrait atteindre les 8 millions d’ici à 2030. Le tabac, qui a fait 100 millions de morts au XXe siècle, pourrait en faire 1 milliard au XXIe siècle.

Comme tout traité, la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac impose des obligations à ses Parties – c’est-à-dire aux pays (et à l’Union européenne) qui y ont officiellement adhéré.

Ces obligations sont notamment les suivantes:

  • mettre les politiques de santé publique à l’abri des intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac;
  • prendre des mesures financières et fiscales pour réduire la demande de tabac;
  • protéger contre l’exposition à la fumée du tabac;
  • réglementer la composition des produits du tabac;
  • réglementer les informations à communiquer sur les produits du tabac;
  • réglementer le conditionnement et l’étiquetage des produits du tabac;
  • mettre en garde contre les dangers du tabac;
  • interdire la publicité ainsi que les activités de promotion et de parrainage en faveur du tabac;
  • proposer des moyens de s’affranchir de la dépendance à l’égard du tabac;
  • combattre le commerce illicite des produits du tabac;
  • interdire la vente de tabac aux mineurs et par les mineurs;
  • appuyer des activités économiquement viables susceptibles de remplacer la culture du tabac.
Partager