Politique et recommandations de l’OMS concernant les flambées de choléra: prévention et lutte


Prévention

Les mesures de prévention du choléra consistent principalement à fournir de l’eau potable et des moyens d’assainissement adéquats aux populations qui n’ont pas encore accès aux équipements de base. L’éducation pour la santé et une bonne hygiène alimentaire jouent un rôle tout aussi important.

On rappellera aux communautés les comportements de base en matière d’hygiène, notamment la nécessité de se laver les mains avec du savon après avoir été à la selle et avant de manipuler des aliments ou de manger, ainsi que la préparation et la conservation adéquates des aliments. Les médias – radio, télévision ou journaux – doivent être associés à la diffusion de messages d’éducation de la santé. Les dirigeants communautaires et religieux doivent aussi être associés aux campagnes de mobilisation sociale.

En outre, le renforcement de la surveillance et de l’alerte précoce contribue beaucoup à la détection des premiers cas et à la mise en place des mesures de lutte. En revanche, une antibiothérapie communautaire systématique ou une chimioprophylaxie de masse n’a aucun effet sur la propagation du choléra, peut avoir des effets néfastes en augmentant la résistance aux antimicrobiens et donne un sentiment de sécurité trompeur.

Messages clés

  • La fourniture d’eau salubre et de moyens d’assainissement adéquats ainsi qu’une bonne sécurité sanitaire des aliments jouent un rôle critique dans la prévention des flambées de choléra.
  • L’éducation pour la santé a pour but d’amener les communautés à adopter des comportements préventifs pour éviter la contamination.
Partager