Politique et recommandations de l’OMS concernant les flambées de choléra: prévention et lutte


Prise en charge des cas

Le traitement efficace suppose une réhydratation rapide par l’administration de sels de réhydratation orale (SRO) ou de liquides intraveineux, selon la gravité des cas. On peut guérir jusqu’à 80% des sujets atteints en leur administrant rapidement les sels de réhydratation orale (sachet standard de SRO OMS/UNICEF).

En cas de déshydratation très sévère, la perfusion de liquides intraveineux s’impose (de préférence lactate de Ringer). Dans les cas graves, on peut administrer des antibiotiques appropriés pour raccourcir la durée de la diarrhée, diminuer les quantités de liquide de réhydratation nécessaire et écourter la durée de l’excrétion des bacilles.

Chez les enfants jusqu’à cinq ans 2, une administration supplémentaire de zinc2 s’est révélée efficace pour réduire la durée de la diarrhée et le nombre d’épisodes successifs. Pour garantir un accès rapide au traitement, des centres de traitement du choléra doivent être mis en place, dans la mesure du possible, au sein des populations touchées.

Messages clés

  • Les SRO permettent de traiter avec succès 80% des cas de choléra.
  • Les antibiotiques appropriés permettent de réduire la durée de la diarrhée.

2 Pour les enfants de moins de six mois, administrer 10 mg de zinc par jour pendant deux semaines. Pour les enfants de six mois à 12 ans, administrer 20 mg de zinc par jour pendant deux semaines.

Partager