Politique et recommandations de l’OMS concernant les flambées de choléra: prévention et lutte


Voyages et échanges commerciaux

Aucun pays ne subordonne plus aujourd’hui l’autorisation d’entrée sur son territoire à la présentation d’un certificat de vaccination anticholérique, et le certificat international de vaccination ne comporte plus de rubrique pour les vaccinations anticholériques. En 1973, l’Assemblée mondiale de la Santé a supprimé du Règlement sanitaire international l’exigence concernant la présentation d’un certificat de vaccination anticholérique.

Dans le passé, l’expérience a clairement montré que les mesures de quarantaine et les embargos pour empêcher la circulation des personnes et des marchandises – notamment des produits alimentaires – étaient inutiles. Actuellement, l’OMS ne dispose pas d’informations selon lesquelles des produits alimentaires importés par la voie commerciale de pays infectés ont été à l’origine de flambées de choléra dans le pays importateur. Les cas isolés de choléra liés à des aliments importés ont été associés à des produits alimentaires transportés par des voyageurs individuels.

On peut donc en conclure que les produits alimentaires obtenus au moyen de bonnes pratiques de fabrication ne posent qu’un risque négligeable de transmission du choléra. L’OMS estime donc que les restrictions aux importations fondées sur la seule existence d’une épidémie ou d’une endémie dans un pays ne se justifient pas. Les pays sont toutefois en droit de confisquer des produits alimentaires non transformés et périssables transportés par des voyageurs.

Messages clés

  • Les restrictions à la libre circulation des personnes et des marchandises se sont révélées inefficaces et risquent de détourner des ressources d’activités utiles.
  • L’OMS ne dispose pas d’informations selon lesquelles des produits alimentaires importés par la voie commerciale de pays infectés ont été à l’origine de flambées de choléra dans un pays importateur.
  • Les pays sont en droit de confisquer des produits alimentaires périssables non transformés transportés par des voyageurs arrivant sur leur territoire.
Partager