Politique et recommandations de l’OMS concernant les flambées de choléra: prévention et lutte


Recommandations de l’OMS aux pays limitrophes non infectés

Les pays jouxtant un territoire touché par le choléra doivent prendre les mesures suivantes:

  • améliorer la préparation afin de pouvoir agir rapidement en cas de propagation d’une flambée au-delà des frontières et d’en limiter les conséquences;
  • améliorer la surveillance pour obtenir de meilleures données concernant l’évaluation du risque et le dépistage précoce des flambées, notamment la mise en place d’un système de surveillance actif.

Il convient toutefois d’éviter les mesures suivantes qui se sont révélées inefficaces, coûteuses et vont à l’encontre du résultat recherché:

  • une antibiothérapie communautaire systématique ou une chimioprophylaxie de masse qui n’a aucun effet sur la propagation du choléra et peut avoir des effets néfastes en favorisant la résistance aux antimicrobiens et un sentiment trompeur de sécurité;
  • les restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises entre les pays ou entre différentes régions d’un pays;
  • la mise en place d’un cordon sanitaire aux frontières, mesure qui détourne des ressources et empêche un bon esprit de coopération entre les institutions et les pays au lieu d’unir les efforts.
Partager