OMD 1: Réduire l’extrême pauvreté et la faim

Cible 1C. Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim

À l’échelle mondiale, on constate une amélioration de l’état nutritionnel des enfants. La proportion d’enfants présentant une insuffisance pondérale est passée de 25% en 1990 à 15% en 2013.

Pendant la même période, la proportion d’enfants de moins de cinq ans présentant un retard de croissance est passée, au niveau mondial, de 40% à 25%.

En Asie, on estime que le nombre de ces enfants a diminué de près de la moitié, passant de 192 millions en 1990 à 91 millions en 2013. Cependant en Afrique le nombre d'enfants présentant un retard de croissance est passé de 46 miilions en 1990 à 59 millions en 2013. Malgré ces progrès, on estime que quelque 99 millions d’enfants souffraient d’insuffisance pondérale en 2013.

L’OMS collabore avec les pays:

  • pour une meilleure utilisation d’instruments standardisés d’évaluation de la croissance;
  • pour la planification et la réalisation d’enquêtes sur la nutrition;
  • pour l’analyse et l’interprétation des résultats des enquêtes sur la nutrition;
  • pour la mise au point de systèmes de surveillance de la nutrition;
  • pour que la nutrition fasse partie intégrante des soins et de l’accompagnement offerts aux personnes porteuses du VIH et atteintes de tuberculose;
  • pour l’élaboration de plans et de politiques nationaux en matière de nutrition; et
  • pour renforcer la mise en œuvre de mesures essentielles en matière de nutrition.

Liens

Ressources documentaires