Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et financement


Financement de l'Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) est financée par un large éventail de donateurs publics et privés, qui contribuent à couvrir les coûts de ses activités d’éradication. Les besoins pour 2013-2018 devraient être d’environ 5,5 milliards de dollars (US $).

L'estimation des besoins en ressources financières (Financial Resource Requirements – FRR) dresse le panorama des fonds extérieurs, encore nécessaires ou déjà disponibles, qui seront affectés aux activités que l’IMEP prévoit pour la période 2013-2018 en vue d’éradiquer toutes les poches restantes de poliomyélite (qu’elles soient imputables à des poliovirus sauvages ou à des poliovirus d’origine vaccinale) et de se préparer à la période postéradication, conformément au Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018 (le Plan).

Selon les estimations, au 1er février, le budget 2014 de l’IMEP s’établissait à 1,033 milliard de dollars (US $) pour les coûts de base, les activités de vaccination supplémentaires (prévues et complémentaires), la surveillance, les opérations d’urgence et la certification/le confinement.

Campagne de vaccination et surveillance

Pour la période 2013-2018, l’IMEP a reçu 1,83 milliard de dollars de contributions et attend encore 3,13 milliards (engagements et projections), somme qui, si elle est reçue, porterait le déficit de financement à 563 millions de dollars.

Pour interrompre les poliovirus sauvages et dérivés d’une souche vaccinale, il faut renforcer l’immunité de la population dans les trois pays d’endémie restants (Afghanistan, Pakistan et Nigéria), dans les pays réinfectés ainsi que dans les zones à haut risque sujettes à des flambées épidémiques et à des réimportations, de sorte qu’elle soit suffisamment élevée pour arrêter la transmission.

Les activités de vaccination supplémentaires (AVS) sont l’un des moyens utilisés pour y parvenir. Les coûts du programme sont directement liés au nombre de campagnes de vaccination et à leur qualité, ainsi qu’au niveau d’assistance technique requis. Aux coûts liés aux AVS s’ajoutent les coûts de surveillance et de laboratoire.

Un engagement des donateurs de plus de 4 milliards

Les budgets utilisés pour calculer les besoins en ressources financières sont établis conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et les gouvernements nationaux. Les fonds extérieurs destinés au financement des activités passent principalement par l’OMS et l’UNICEF. L'estimation des besoins en ressources financières fournit des données détaillées sur l’année en cours et donne une vue d’ensemble des années à venir. Il est actualisé régulièrement sur la base de l’évolution de l’épidémiologie et du financement disponible.

Le 25 avril 2013, au Sommet mondial sur les vaccins, les dirigeants mondiaux, les pays donateurs et les pays touchés par la poliomyélite se sont engagés à verser plus de 4 milliards de dollars (US $) en faveur du Plan stratégique à six ans, dont le budget est de 5,5 milliards. Depuis lors, l’IMEP a continué de travailler avec ses partenaires pour transformer les engagements en accords signés et en versements effectifs et pour obtenir les ressources supplémentaires qui font encore défaut (1,5 milliard).

Au 1er février 2014, sur le total des engagements pris au Sommet, 1,5 milliard avait pris forme concrète moyennant la signature d’accords et/ou des versements en numéraire. En 2013, l’IMEP a reçu 1,1 milliard de dollars de contributions.

Besoins en ressources financières 2013-2018

Partager