Maladies tropicales négligées: questions fréquentes


Quelques exemples

La plupart de ces maladies sévissent depuis le début de l’histoire de l’homme. Les souffrances, les déformations et la stigmatisation qu’entraînent certaines d’entre elles comme la lèpre sont décrites depuis les temps bibliques.

D’autres, comme la maladie du sommeil africaine, sont tristement célèbres pour leur évolution clinique tragique quand le parasite envahit le cerveau, et pour leur taux de létalité de 100% quand elles ne sont pas dépistées et soignées à temps.

D’autres sont tout aussi graves, mais moins connues.

L’onchocercose et le trachome rendent aveugle. L’ulcère de Buruli et certaines formes de leishmaniose détruisent les tissus mous et peuvent attaquer les os. La maladie de Chagas et d’autres formes de leishmaniose endommagent gravement les organes internes. La dracunculose cause de telles souffrances que les malades restent parfois immobilisés pendant plusieurs mois. La filariose lymphatique se manifeste par un gonflement invalidant des membres et des organes externes.

La schistosomiase et les géohelminthiases provoquent une anémie sévère, détériorent le statut nutritionnel et retardent la croissance et le développement de l’enfant. La filariose lymphatique se manifeste par un gonflement invalidant des membres et des organes externes. La schistosomiase et les géohelminthiases provoquent une anémie sévère, détériorent le statut nutritionnel et retardent la croissance et le développement de l’enfant.

Partager

Dernière mise à jour:

6 décembre 2010 18:23 CET