Maladies tropicales négligées: questions fréquentes


Pourquoi sont-elles négligées?

On les remarque peu. Elles ne provoquent pas de flambées explosives qui attirent l’attention du public et des médias. Elles ne se propagent pas au niveau international. Bien qu’elles causent une détresse permanente, elles ne tuent pas en très grand nombre et ne touchent pas les pays riches.

Ces maladies sont souvent négligées dans les programmes et les budgets de santé. Les pays d’endémie ont peu de ressources à investir dans la santé. Ces maladies sont en concurrence avec d’autres plus visibles qui causent une mortalité bien plus importante et qui retiennent davantage l’attention aux niveau national et international.

La détresse dont les maladies tropicales négligées sont la cause est en grande partie cachée. Les personnes touchées vivent presque exclusivement dans des zones rurales reculées ou dans des bidonvilles tentaculaires où, victimes du manque d’eau potable, d’un faible niveau d’instruction, de l’insuffisance des services d’assainissement et de conditions de logement déplorables, elles n’ont quasiment pas accès aux soins de santé.

Ces maladies restent dans l’ombre pour d’autres raisons encore. Les difficultés d’accès aux soins et leur coût parfois prohibitif pour les familles démunies empêchent bon nombre de personnes touchées de se faire soigner avant que la maladie n’ait atteint un stade irréversible. La stigmatisation que suscitent les maladies débilitantes et provoquant des déformations dissuade aussi les malades, et plus particulièrement les femmes, de se faire soigner.

La recherche-développement est elle aussi négligée. Les incitations à mettre au point de nouveaux moyens de diagnostic, de nouveaux médicaments et de nouveaux vaccins sont maigres quand les malades n’ont pas les moyens de payer.

Partager

Dernière mise à jour:

6 décembre 2010 18:23 CET