Maladies tropicales négligées: questions fréquentes


Enregistre-t-on des progrès?

Oui, on fait des progrès notables. Il existe des médicaments et des interventions efficaces pour éviter et traiter nombre de ces maladies.

D’importants partenariats public-privé ont été formés pour mettre ces interventions à la portée de ceux qui en ont besoin. Plusieurs de ces partenariats sont soutenus par les fabricants, qui font des dons de médicaments en grande quantité.

On a fixé des objectifs ambitieux à atteindre dans un délai précis pour plusieurs de ces maladies et il est prévu d’en éliminer certaines en tant que problèmes de santé publique.

Exemples de progrès accomplis:

  • Le nombre estimatif de personnes souffrant de trachome cécitant est passé de 360 millions en 1985 à 80 millions environ aujourd’hui.

  • La lèpre est en passe d’être éliminée en tant que problème de santé publique et le nombre de cas est passé de 5,2 millions en 1985 à moins de 213 000 aujourd’hui. Plus de 14,5 millions de malades ont été guéris.

  • L’onchocercose n’est plus un problème de santé publique ni une maladie importante du point de vue socioéconomique dans 10 pays d’Afrique de l’Ouest, qui était auparavant la région la plus durement touchée. Au moins 600 000 cas de cécité ont été évités et 25 millions d’hectares peuvent être désormais repeuplés et à nouveau cultivés.

  • La dracunculose, qu’il est prévu d’éradiquer, a considérablement reculé : estimé à 3,5 millions dans 20 pays en 1985, le nombre de cas est aujourd’hui de 4 616 dans 6 pays. Sur ce total, 98 % sont concentrés dans deux pays, le Ghana et le Soudan.

  • En 2007, 546 millions de personnes ont suivi un traitement de prévention de la filariose lymphatique. Le traitement a été distribué à une cadence accélérée dans 48 des 81 pays d’endémie. Depuis 2000, plus d’un milliard de traitements ont été distribués et ont permis de réduire sensiblement la prévalence et l’intensité de la maladie et de protéger des millions d’enfants.
  • En août 2007, la Chine a été le premier pays à éliminer la filariose lymphatique en tant que problème de santé publique, suivie de la République de Corée en mars 2008.
Partager

Dernière mise à jour:

6 décembre 2010 18:23 CET