Rayonnement ultraviolet et le Programme INTERSUN

Les effets connus des UV sur la santé


Y a-t-il des effets bénéfiques du rayonnement UV ?

Les rayons solaires génèrent chaleur et lumière qui renforcent le sentiment général de bien-être et stimulent la circulation sanguine. Un peu de rayonnement UV est indispensable à l’organisme, car il stimule la production de vitamine D. Celle-ci a un rôle important puisqu’elle accroît l’absorption du calcium et du phosphore présents dans les aliments et joue un rôle décisif dans le développement du squelette, la fonction immunitaire et la formation des éléments figurés du sang. Il ne fait aucun doute qu’un peu de lumière solaire est bonne pour la santé ! Mais cinq à quinze minutes d’exposition solaire occasionnelle des mains, du visage et des bras deux ou trois fois par semaine au cours des mois d’été suffisent pour conserver des concentrations de vitamine D élevées. A proximité de l’équateur, où l'intensité des UV est plus élevée, des périodes d’exposition encore plus courtes suffisent.

De ce fait, pour la plupart des gens, une carence en vitamine D est peu probable. Les exceptions possibles concernent les personnes qui ont une exposition extrêmement limitée au soleil, comme les personnes âgées qui ne sortent plus, ou les sujets dont la peau est très pigmentée et qui vivent dans des pays situés à des latitudes élevées où l’intensité des UV est relativement faible. Reconnaissant la nécessité des apports en vitamine D, bon nombre de pays ont introduit des suppléments dans des aliments courants tels que la farine, les céréales et le lait. La vitamine D naturelle est très rare dans nos régimes alimentaires et principalement présente dans les poissons gras et l’huile de foie de morue.

On a utilisé avec succès le rayonnement UV pour traiter un certain nombre de maladies dont le rachitisme, le psoriasis, l’eczéma et l’ictère. Cet usage thérapeutique ne peut gommer les effets secondaires négatifs des UV, mais ces traitements ont lieu sous supervision médicale pour veiller à ce que les avantages qu’ils présentent l’emportent sur les risques qu’ils font courir.

Le rachitisme

Le rachitisme provoque un ramollissement des os chez l’enfant, ceux-ci ne fixant pas suffisamment de calcium. L’absence de vitamine D en est souvent responsable car cette dernière favorise l’absorption du calcium présent dans les aliments et assure le transport des ions depuis l’intestin jusqu’à l’os. L’exposition au rayonnement UV stimule la production de vitamine D. Cependant, aujourd’hui, la plupart des gens reçoivent suffisamment de vitamine D du fait des suppléments présents dans leur alimentation.

Lupus vulgaire

Le lupus vulgaire est une tuberculose cutanée. C’était une maladie courante, surtout dans le nord de l’Europe au cours de l’hiver. Elle se manifeste par de grands ulcères apparaissant sur le visage et le cou, difficiles à guérir et qui laissent de vilaines cicatrices. Un médecin danois appelé Neils Finzen a mis au point une lampe à UVB si efficace pour guérir cette maladie qu’elle lui a valu le prix Nobel en 1903. Aujourd’hui, le lupus est très rare et habituellement traité avec succès par les antibiotiques.

Psoriasis

Le psoriasis est une maladie qui provoque des lésions et une desquamation de la peau. Elle touche 2 à 3 % de la population et est probablement d’origine auto-immune, c’est-à-dire que c’est le système immunitaire des sujets qui attaque leurs propres cellules. Parmi les traitements du psoriasis, la PUVA thérapie est l’une des plus populaires et des plus efficaces. On donne au malade un médicament appelé psoralène pour sensibiliser sa peau à l'action des UV et on l’expose ensuite aux UVA. On répète l’opération à plusieurs reprises au cours du traitement. Malheureusement, cette thérapie augmente le risque qu’a le malade de présenter un épithélioma malpighien spinocellulaire de la peau, type de cancer cutané le plus courant.

Vitiligo

Le vitiligo est une perte de pigmentation cutanée caractérisée par des taches achromiques dues à la destruction des cellules productrices de pigment appelées mélanocytes. Il s’agit probablement d’une maladie auto immune et elle peut être traitée par PUVA thérapie. Celle-ci est assez efficace, mais elle augmente le risque qu’a le patient de présenter un épithélioma malpighien spinocellulaire de la peau, type de cancer cutané le plus courant.

Malgré ces applications médicales importantes, les effets nocifs de l’exposition au rayonnement UV l’emportent en général sur les avantages qu'elle présente. Outre les effets à court terme bien connus d’une surexposition au soleil, tels que les coups de soleil ou réactions allergiques, les effets à long terme font courir un risque à vie. La surexposition au rayonnement UV a des effets sur la peau, les yeux et probablement le système immunitaire. Beaucoup de gens oublient que ces effets s’accumulent avec le temps. Le comportement vis-à-vis de l’exposition solaire détermine aujourd’hui les chances que l'on a de présenter un cancer cutané ou une cataracte à l’avenir ! L’incidence des cancers cutanés est fortement corrélée à la durée et à la fréquence de l’exposition solaire.

Partager