Rayonnement ultraviolet et le Programme INTERSUN

Les effets connus des UV sur la santé


Les UV ont-ils une interaction avec le système immunitaire ?

L’exposition solaire peut précéder une apparition récurrente de boutons de fièvre. Les UVB semblent réduire l’efficacité du système immunitaire - dans le cas des boutons de fièvre celui-ci ne maîtrise plus le virus de l’herpès, d’où une réactivation de l’infection. Une étude effectuée aux Etats-Unis d’Amérique s’est intéressée aux effets de l’application d’un écran solaire sur l’incidence des boutons de fièvre. Sur 38 malades, qui souffraient de façon récurrente d’infections par le virus de l’herpès, 27 ont présenté des boutons de fièvre après une exposition au rayonnement UV. En revanche, après l’application d’un écran protecteur, aucun des patients n’a présenté de poussée d’herpès. Par conséquent, au-delà du fait qu’ils limitent les effets nocifs sur la peau, les écrans solaires peuvent servir à prévenir des éruptions récurrentes provoquées par la lumière solaire.

Les recherches effectuées ces dernières années semblent de plus en plus indiquer que l’exposition aux UV environnementaux peut altérer l’activité et la répartition de certaines des cellules responsables du déclenchement de la réponse immunitaire chez l’homme. De ce fait, l’exposition solaire peut augmenter le risque d’infection ou amoindrir les défenses de l’organisme contre les cancers cutanés. Dans les pays du monde en développement surtout, la forte intensité du rayonnement UV pourrait diminuer l’efficacité des vaccins.

Il a également été avancé que le rayonnement UV pourrait favoriser les cancers de deux manières distinctes : en provoquant directement des lésions de l’ADN et en affaiblissant le système immunitaire. Jusqu’ici peu de recherches ont été entreprises pour analyser l’influence potentielle de l’immunomodulation sur le développement des cancers.

Partager