Initiative mondiale sur la sécurité des vaccins

Adjuvants à base de squalène dans les vaccins

Qu'est-ce que le squalène ?

  • C'est une substance que l'on trouve à l'état naturel dans les plantes, chez l'animal et chez l'homme. Dans l'organisme humain, il est synthétisé dans le foie et véhiculé par la circulation sanguine.
  • On le trouve également dans différents aliments, produits cosmétiques, médicaments en vente libre et compléments alimentaires.
  • Il est commercialement extrait de l'huile de poisson, en particulier de l'huile de foie de requin. Il est ensuite purifié et utilisé dans certains produits pharmaceutiques et vaccins.

Y a-t-il du squalène dans les vaccins ?

  • Depuis 1997, un vaccin antigrippal (FLUAD, Chiron) contenant environ 10 mg de squalène par dose, a été homologué par les organismes de santé publique de plusieurs pays européens. Il est employé sous la forme d'une émulsion pour rendre le vaccin plus immunogène.
  • On ajoute aussi le squalène à plusieurs vaccins expérimentaux pour en améliorer l'efficacité, notamment le vaccin contre la grippe pandémique et le vaccin contre le paludisme, en cours de développement.

Pourquoi rajoute-t-on du squalène aux vaccins ?

  • C'est un constituant de certains adjuvants que l'on rajoute aux vaccins pour renforcer la réponse immunitaire.
  • Le MF59, un adjuvant produit par Novartis et ajouté au vaccin antigrippal FLUAD, en est un exemple.
  • Le squalène n'est pas un adjuvant en lui-même mais les émulsions de squalène avec des surfactants renforcent la réponse immunitaire.

Que sait-on de l'innocuité du squalène dans les vaccins ?

  • Depuis 1997, 22 millions de doses du vaccin antigrippal de Chiron (le FLUAD) ont été administrées sans problème de sécurité. Ce vaccin contient environ 10 mg de squalène par dose et on ne lui a associé aucune réaction indésirable grave. On a pu observer quelques réactions locales modérées.
  • Des études cliniques sur les vaccins contenant du squalène ont été effectuées chez des nourrissons et des nouveau-nés sans soulever d'inquiétudes quant à leur innocuité.

Pourquoi certains pensent-ils que le squalène dans les vaccins entraînerait un risque ?

  • Quelques personnes ont essayé de voir un lien entre les problèmes de santé présentés par les anciens combattants de la guerre du Golfe et la présence possible de squalène dans les vaccins qu'on leur avait administrés.
  • Un rapport publié a avancé que certains des vétérans, qui avaient reçu des vaccins contre le charbon, avaient développé des anticorps antisqualène qui ont provoqué leurs incapacités.
  • On sait désormais qu'il n'y avait pas de squalène dans ces vaccins et des articles publiés ont indiqué des faiblesses techniques du rapport original.

Quelle est l'importance des anticorps anti-squalène et ont-ils un lien avec le squalène dans les vaccins ?

  • La plupart des adultes, qu'ils aient reçu des vaccins contenant du squalène ou non, possèdent des anticorps contre cette substance.
    - Dans une étude, il est apparu que l'incidence de ces anticorps semblait augmenter avec l'âge.
  • Dans un essai clinique, la vaccination par le vaccin antigrippal homologué contenant du squalène n'a pas modifié la fréquence ni le titre des anticorps anti-squalène.
    (données non publiées communiquées par Novartis au Comité)
  • Référence pour le premier point ci-dessus
    Matyas G, Rao M, Pittman P, Burge R, Robbins I, Wassef N et al. Detection of antiboides to squalene III. Naturally occurring antibodies to squalene in humans and mice. JIM 286 (2004) 47-67

Les vaccins contenant du squalène sont-ils sûrs ?

  • Plus de 22 millions de doses du vaccin antigrippal contenant du squalène ont été administrées. L'absence de manifestations postvaccinables indésirables importantes après ce grand nombre de doses administrées indique que le squalène dans les vaccins ne fait pas courir de risque significatif. Ce vaccin a été principalement administré dans les tranches d'âge élevées.
  • Lorsque l'on introduira ce vaccin, et d'autres, contenant du squalène dans d'autres tranches d'âge, le suivi après commercialisation des manifestations postvaccinales indésirables devra être assuré.

Dernière mise à jour de la page le 21 juillet 2006
Dernière mise révision de la page le 3 décembre 2008

Partager