Initiative mondiale sur la sécurité des vaccins

Vaccin contre la diphtérie, le tetanos et la coqueluche

Une étude en Guinée-Bissau, publiée dans le British Medical Journal en décembre 2000, suggère que la vaccination systématique pourrait avoir un effet non spécifique négatif ou positif sur la survie du nourrisson selon le vaccin. Une augmentation de la mortalité dans les six mois qui ont suivi la vaccination a été rapportée chez les enfants vaccinés par le DTC.

La question des effets délétères potentiels de la vaccination DTC sur la survie de l’enfant a déjà fait l'objet de plusieurs délibérations et revues par le Comité consultatif mondial sur la Sécurité des Vaccins de l’OMS, qui a commissionné la mise en place d'études au Bangladesh, au Burkina Faso, en Indonésie et en Papouasie Nouvelle Guinée pour rechercher des éléments tendant à confirmer cette hypothèse.

Lors de sa réunion tenue en décembre 2003, et à la lumière de nouvelles publications sur ce sujet, le GACVS a chargé un groupe spécial, indépendant du Comité, de réexaminer les données concernant les effets dangereux (éventuels) du DTC sur la survie de l'enfant.

Lors de sa réunion de juin 2004, informé par le rapport du groupe de travail spécial, le GACVS a décidé que les données ne permettaient pas de conclure à un effet nuisible de la vaccination par le DTC sur la survie de l'enfant (en fait l'ensemble des données fournit des arguments sérieux à l'encontre d'une telle hypothèse) et que la question serait mise de côté à moins que des arguments nouveaux et convaincants n'émergent dans le futur. Depuis lors, le Comité a été informé des faits nouveaux et des documents publiés à leur sujet. Sa déclaration de 2002 reste valable.

Documents

LIENS ET REFERENCES

Rapports du comite

Page mise à jour le 30 janvier 2007

Contactez-nous

Sécurité mondiale des vaccins
Organisation mondiale de la Santé (OMS)
20 Avenue Appia
1211 Genève 27
SUISSE
Courriel: gvsi@who.int