Initiative mondiale sur la sécurité des vaccins

Thiomersal

Publié dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l'OMS le 15 juillet 2005

Le Comité a examiné une étude pharmacocinétique récemment publiée sur le thiomersal (qui contient de l’éthylmercure) chez les macaques.1 La distribution systémique et cérébrale du mercure ¬total et inorganique a été comparée chez des bébés singes après administration de vaccins contenant du thiomersal d’une part et exposition à l’éthylmercure de l’autre. On a examiné les différences existant dans la cinétique de l’éthylmercure et celle du méthylmercure. Les résultats ont confirmé le point de vue selon lequel le méthylmercure ne convient pas à l’évaluation du risque présenté par le thiomersal. Les concentrations cérébrales de mercure total étaient 3 fois moins élevées avec le thiomersal qu’avec le méthylmercure et le rapport moyen des concentrations de mercure dans le cerveau et dans le sang était légèrement plus élevé chez les bébés singes exposés au thiomersal. Toutefois, les différences de développement cérébral observées entre les primates et l’homme et les différences interspécifiques de la pharmacocinétique du mercure et des composés contenant du mercure limitent toute extrapolation des résultats obtenus dans ces conditions expérimentales à ce à quoi on pourrait s’attendre chez le nourrisson.

Le GACVS a été informé de ce que 2 études sur le développement neurologique d’enfants ayant reçus des vaccins contenant du thiomersal au cours de leur petite enfance, conformément aux calendriers nationaux de vaccination, sont actuellement menées aux Etats-Unis et en Italie. L’analyse des données est actuellement en cours et le Comité examinera les résultats dès qu’ils seront disponibles.

Pour l’instant, le GACVS reste d’avis qu’aucune preuve ne vient à l’appui d’une association de cause à effet entre les troubles neurocomportementaux et la vaccination par des vaccins contenant du thiomersal.

1. Comparison of blood and brain mercury levels in infant monkeys exposed to methyl mercury or vaccines containing thiomersal. Environmental Health Perspectives, en ligne 21 avril 2005 (doi:10.1289/ehp.7712; http://ehp.niehs.nih.gov/docs/2005/7712/abstract.html).

Partager