Prévention de la violence et du traumatisme

Le Fogarty International Center annonce la mise en place d’un nouveau programme de formation à la recherche coopérative sur les lésions et traumatismes dans les pays en développement

Le Fogarty International Center (FIC) des National Institutes of Health (NIH) annonce la mise en place d’un nouveau programme destiné à alléger la charge croissante, dans les pays en développement, de la morbidité et de la mortalité dues aux lésions et traumatismes. Ce programme, lancé à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé 2004, est financé par le FIC, sept partenaires des NIH,* le National Center for Injury Prevention and Control des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il aborde la formation depuis les sciences fondamentales jusqu’aux sciences appliquées, l’épidémiologie des facteurs de risque, les soins aigus et la survie, la réadaptation et les conséquences à long terme pour la santé mentale. L’engagement financier actuel pris par le FIC et ses partenaires avoisine les US $7 millions sur cinq ans. Le Directeur par intérim du FIC, Sharon Hrynkow (Ph.D), a déclaré que cette année la Journée mondiale de la Santé était axée sur la sécurité routière, question qui touche les hommes, les femmes et les enfants aux Etats-Unis d’Amérique et partout dans le monde. L’objectif du FIC avec ce programme qui contribue à sensibiliser le public aux coûts humains et économiques des lésions et traumatismes consiste à mettre en place des compétences et réunit des connaissances sur la manière d’aborder le plus efficacement possible ces problèmes considérables dans le cadre de ressources limitées. L’accent mis par le FIC sur les gens et les compétences sera rentable non seulement à l’étranger, mais aussi, éventuellement, aux Etats-Unis, dans la mesure où les nouvelles techniques sont transférables.

Bien que souvent négligés, lésions et traumatismes sont les principales causes de décès et d’incapacité dans le monde. La charge est la plus grande dans les pays en développement, alors que ceux-ci manquent des ressources nécessaires à la fois financières et médicales. D’après l’OMS, 6 des 15 principales causes de décès chez les 15 à 44 ans sont liées à des traumatismes. Plus de 5 millions de décès par an sont provoqués par des traumatismes dus à des lésions intentionnelles ou non. En outre, lésions et traumatismes contribuent considérablement à l’incapacité à long terme.

Afin de comprendre les besoins et possibilités de recherche dans ce domaine critique, le FIC a réuni 40 experts internationaux et des Etats-Unis d’Amérique en juillet 2003 pour étudier les priorités de la formation à la recherche et la mise au point de nouvelles technologies destinées à réduire l’impact des lésions et traumatismes dans les pays en développement. Le programme qui en résulte sollicite les candidatures dans des domaines tels que la prévention, le traitement sur site, les installations et services médicaux d’urgence, les soins postérieurs aux soins d’urgence, la mise au point de prothèses à bon marché, les soins à long terme, y compris la réadaptation, ainsi que l’évaluation des techniques de diagnostic bon marché. La formation peut également être axée sur des technologies de coût modique telles que les rayons X, les ultrasons, les ventilateurs, les solutions les mieux appropriées à la réanimation, dont les substituts du plasma, et les pansements pour brûlés. Les primes accordées pourront atteindre les US $150 000 par an en coûts directs pour un soutien de cinq ans.

Ce programme honore la mémoire du Dr John « Jack » Furman Finklea, pionnier mondial de la recherche sur la lutte contre les lésions et traumatismes. Le Dr Finklea a joué un rôle clé dans la création de l’International Training and Research Program in Environmental and Occupational Health (Programme international de formation et de recherche du FIC en hygiène du milieu et médecine du travail) et le lancement du Programme de bourses de recherche sur la lutte contre les traumatismes en dehors des CDC. Le Dr Finklea a dirigé le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) des CDC de 1975 à 1978. Les candidatures à l’International Collaborative Trauma and Injury Research Training Program (Programme international coopératif de formation à la recherche sur les lésions et traumatismes) doivent être déposées avant le 25 août 2004, et elles devront l’être à cette date anniversaire jusqu’en 2006. Les lettres d’intention doivent être envoyées avant le 25 juillet 2004.

Communique de presse

Sujets connexes

Partager