Système d’informations nutritionnelles sur les vitamines et les minéraux (VMNIS)

Sources des données et critères d’inclusion pour la base de données sur la carence en iode

Sources des données

Les rapports d’enquêtes et publications faisant état de la prévalence du goitre et/ou des concentrations urinaires en iode sont recueillis/obtenus auprès :

  • des ministères de la santé par l’intermédiaire des bureaux régionaux de l’OMS et des bureaux de l’OMS dans les pays ;
  • des établissements de recherche et des établissements universitaires au niveau national ;
  • des organisations non gouvernementales ;
  • des organisations du système des Nations Unies ;
  • et moyennant des recherches menées régulièrement dans les bases de données en ligne, telles que PubMed, Medline, Embase, Ovid, et les bases de données régionales de l’OMS (l’Index Medicus africain, l’Index Medicus pour la Région OMS de la Méditerranée orientale, le Centre d’Information sur les Sciences de la Santé pour l’Amérique latine et les Caraïbes (BIREME), la Library Institutional Memory DataBase de l’Organisation panaméricaine de la Santé, l’Index Medicus pour la Région OMS de l’Asie du Sud-Est).

Critères d’inclusion des données

Les données d’enquête sont extraites et incluses dans la base de données uniquement si elles proviennent de publications et de rapports d’enquêtes originaux et complets qui fournissent des indications sur les méthodes d’échantillonnage. Sont incluses les données provenant de tous les niveaux administratifs et de tous les groupes de population mentionnés. Les études doivent avoir un cadre d’échantillonnage en population et doivent utiliser les techniques standard de mesure de la concentration urinaire en iode/UI) et de la prévalence totale du goitre (PTG).1.

Pour être incluse, une enquête doit donner des indications sur au moins l’un des critères ci-dessous :

  • Prévalence du goitre* recherchée par palpation et classée en fonction des recommandations de l’OMS.

    • Stade 1: goitre détectable à la palpation mais non visible lorsque le cou est en position normale, même lorsque la thyroïde n’a pas visiblement grossi. Les nodules thyroïdiens présents dans une thyroïde, qui par ailleurs n’a pas gonflé, entrent dans cette catégorie.

    • Stade 2 : gonflement du cou clairement visible lorsque le cou est en position normale, qui correspond à un grossissement de la thyroïde décelable à la palpation.

      * Une glande thyroïde sera considérée comme un goitre lorsque chaque lobe thyroïdien est supérieur à la dernière phalange des pouces du sujet faisant l’objet de l’examen.

      Seules les données issues de la méthode PTG permettant de mesurer le goitre par palpation sont incluses. Jusqu’à récemment, aucune valeur de référence internationale concernant la taille de la thyroïde dans les populations dont le bilan iodé est suffisant, selon les mesures effectuées par échographie, n’était disponible ; par conséquent, les résultats des enquêtes utilisant cette technique n’ont pas encore été inclus. 2

  • Concentration urinaire en iode (UI) indiquée en utilisant au moins un des critères suivants :
    • Répartition : pourcentage de la population compris dans les catégories <20 µg/l, 20-49 µg/l, 50-99 µg/l, 100 299 µg/l, >300 µg/l.
    • Prévalence : pourcentage de la population situé sous la valeur seuil de 100 µg/l.
    • Valeur médiane et/ou moyenne (µg/l, µg/g de créatinine ou µg/24 h).

Lorsqu’une enquête potentiellement pertinente est trouvée et que le rapport complet est obtenu, la cohérence des données est vérifiée dans le cadre d’un contrôle systématique de la qualité. Si nécessaire, les auteurs sont contactés pour obtenir des éclaircissements ou des informations supplémentaires. Les données finales sont extraites et saisies sous une forme standard. L’ensemble de la documentation et de la correspondance archivé peut être obtenu sur demande par les utilisateurs.


  • World Health Organization, United Nation Children's Fund, International Council for Control of Iodine Deficiency Disorders. Assessment of the iodine deficiency disorders and monitoring their elimination. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2001. Document WHO/NHD/01.1.
  • Zimmermann MB, Hess SY, Molinari L, de Benoist B, Delange F, Braverman LE et al. New reference values for thyroid volume by ultrasound in iodine-sufficient schoolchildren: a World Health Organization/Nutrition for Health and Development Iodine Deficiency Study Group Report. American Journal of Clinical Nutrition 2004;79: 231-237.
Partager