Eau, assainissement et santé

Aide-mémoires sur les maladies liées à l'eau

Ascaridiase

La maladie et ses effets sur les populations

L'ascaridiase est une infection de l'intestin grêle causée par Ascaris lumbricoides, un gros nématode. Les œufs du ver se trouvent dans le sol contaminé par les fèces humaines ou dans des aliments non cuits contaminés par le sol qui contient les œufs du ver. Une personne est infectée après avoir avalé accidentellement les œufs. Les œufs éclosent donnant naissance à des larves dans l'intestin de la personne. Les larves pénètrent la paroi intestinale et atteignent les poumons par la voie sanguine. Ils finissent par retourner vers la gorge et sont avalés. Dans les intestins, les larves deviennent des vers adultes. Le ver adulte femelle, qui peut atteindre une longueur de plus de 30 cm, pond des œufs qui passent ensuite dans les fèces. Si le sol est pollué par des fèces humaines ou animales contenant des œufs, le cycle reprend depuis le début. Les œufs se développent dans le sol et deviennent infectieux après 2-3 semaines, mais ils peuvent rester infectieux pendant plusieurs mois ou, même pendant des années.

Les enfants sont plus souvent infectés que les adultes, le groupe d’âge le plus courant étant les 3-8 ans. L'infection est d'autant plus grave que le niveau de nutrition est médiocre. Les enfants sont infectés le plus souvent après avoir porté leurs mains à la bouche après avoir joué sur un sol contaminé. Manger des aliments non cuits cultivés dans un sol contaminé ou irrigué avec des eaux usées insuffisamment traitées est une autre voie d'infection fréquente.

Le premier signe peut être le passage d'un ver vivant, habituellement dans les fèces. Dans une infection grave, le blocage intestinal peut causer une douleur abdominale, notamment chez les enfants. Les sujets peuvent également se mettre à tousser, avoir une respiration sifflante et souffrir de difficulté respiratoire, ou avoir de la fièvre.

Distribution de la maladie

L'ascaridiase est présente partout. L'infection survient le plus fréquemment dans les régions tropicales et subtropicales, et dans toute zone où l'assainissement est insuffisant.

Ampleur du problème

L'ascaridiase est l'une des maladies parasitaires les plus courantes chez l'homme. Jusqu’à 10 % de la population du monde en développement est infectée par des vers intestinaux - dont un fort pourcentage est causé par Ascaris. Dans le monde entier, des infections à Ascaris graves causent environ 60 000 décès par an, principalement chez les enfants.

Interventions

L’éducation sanitaire véhiculant les messages figurant ci-après permet de réduire le nombre de personnes infectées:

  • Eviter le contact avec le sol qui peut être contaminé par des fèces humaines;
  • Se laver les mains avec de l'eau et du savon avant de manipuler des aliments;
  • Laver, peler ou cuire tous les légumes et fruits crus;
  • Protéger les aliments du sol et laver ou réchauffer tout aliment qui tombe par terre.

La disponibilité d'eau pour l'hygiène personnelle ainsi que l’élimination appropriée des fèces humaines réduiront également le nombre de cas. Lorsque les eaux usées sont utilisées pour l'irrigation, les bassins de stabilisation et certaines autres technologies sont efficaces pour diminuer la transmission due aux aliments cultivés dans un sol contaminé.

Les personnes infectées (et les animaux domestiques) devraient recevoir un traitement médicamenteux pour réduire la transmission de la maladie. L'ascaridiase peut être traitée efficacement par mébendazole ou pyrantel pamoate.

Rédigé pour la Journée mondiale de l'Eau. Revu par le personnel et les experts du Groupe organique des maladies transmissibles (CDS) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS).