Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Choléra

Des flambées de choléra peuvent se produire sporadiquement dans toute partie du monde où les approvisionnements en eau, l'assainissement, la salubrité des aliments et les pratiques d'hygiène laissent à désirer. Les communautés surpeuplées qui vivent dans de mauvaises conditions d'assainissement et qui n'ont pas un approvisionnement en eau de boisson saine sont celles qui sont le plus fréquemment touchées.

La maladie et son impact sur les populations

Le choléra est une infection intestinale aiguë qui commence par une diarrhée aqueuse indolore, des nausées et des vomissements. La plupart des sujets atteints ont une diarrhée très bénigne ou une infection asymptomatique. Les personnes sous-alimentées en particulier ont des symptômes plus graves. Les cas graves de choléra se présentent avec une diarrhée et des vomissements abondants. Le choléra grave, non traité, peut provoquer une déshydratation rapide et entraîner la mort. En l'absence de traitement, 50% des personnes atteintes de choléra grave décéderont, mais un traitement rapide et approprié réduit ce pourcentage à moins de 1% des cas.

Les causes

Le choléra est causé par la bactérie Vibrio cholerae. Les gens sont infectés après avoir consommé des aliments ou de l'eau qui ont été contaminés par les selles de personnes infectées. Les fruits de mer crus ou pas assez cuits peuvent être une source d'infection dans les zones où le choléra est répandu et l'assainissement médiocre. Les fruits et légumes qui ont été lavés avec de l'eau contaminée par des égouts peuvent également transmettre l'infection si la bactérie V. cholerae est présente.

Distribution de la maladie

En 2000, des cas de choléra et des décès imputables à la maladie ont été officiellement notifiés à l'OMS par 27 pays d'Afrique, 9 pays d'Amérique latine, 13 pays d'Asie, 2 pays d'Europe et 4 pays d'Océanie.

Ampleur du problème

La lutte contre le choléra est un problème majeur dans plusieurs pays d'Asie ainsi qu'en Afrique. En 2000, quelque 140000 cas ayant entraîné environ 5000 décès ont été officiellement notifiés à l'OMS. L'Afrique représentait 87% de ces cas. Après près d'un siècle d'absence de notification de cas de maladie, le choléra a atteint l'Amérique latine en 1991; toutefois, le nombre de cas notifiés est en diminution constante depuis 1995.

Interventions

Pour prévenir la propagation du choléra, les quatre interventions suivantes sont essentielles:

  • Approvisionnement en eau de boisson saine en quantité suffisante
  • Bonne hygiène personnelle
  • Bonne hygiène alimentaire
  • Evacuation hygiénique des excreta.

Le traitement du choléra consiste à remplacer les liquides et les électrolytes perdus. L'utilisation des sels de réhydratation orale (SRO) est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour y parvenir. La plupart des personnes se rétablissent en 3 à 6 jours. Si la personne infectée souffre de sévère déshydratation, une perfusion intraveineuse peut être nécessaire. Les antibiotiques ne sont pas nécessaires pour traiter un patient atteint de choléra.

Préparé pour la Journée mondiale de l'Eau. Revu par le personnel et les experts du Groupe organique des maladies transmissibles (CDS) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Partager