Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Diarrhée

La diarrhée est répandue dans le monde entier ; elle est à l'origine de 4% de tous les décès et de 5% des incapacités. Elle est le plus souvent causée par des infections gastro-intestinales qui tuent chaque année environ 2,2 millions de personnes dans le monde, pour la plupart des enfants dans les pays en développement. L'utilisation d'eau est une des mesures d'hygiène importantes pour prévenir la diarrhée, mais la diarrhée peut également être causée par de l'eau contaminée. Le choléra et la dysenterie causent des formes sévères de diarrhée qui mettent parfois l'existence en danger.

La maladie et son impact sur les populations

La diarrhée est l’émission de selles molles ou liquides plus fréquemment que la normale pour un individu. Il s'agit principalement d'un symptôme d'une infection gastro-intestinale. Selon le type d'infection, la diarrhée peut être aqueuse (par exemple dans le choléra) ou sanguinolente (dans la dysenterie par exemple).

La diarrhée due à une infection peut durer quelques jours, ou plusieurs semaines, comme dans la diarrhée persistante. La diarrhée sévère peut mettre l'existence en danger du fait du manque de liquide, comme dans la diarrhée aqueuse, notamment chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, les personnes sous-alimentées et celles dont l'immunité est affaiblie.

L'impact de la diarrhée persistante ou à répétition sur l’état nutritionnel et l'effet de la malnutrition sur la sensibilité à la diarrhée infectieuse peuvent être liés et résulter en un cercle vicieux chez les enfants, notamment dans les pays en développement.

La diarrhée est également associée à d'autres infections telles que le paludisme et la rougeole. L'irritation chimique des intestins ou la maladie non infectieuse de l'intestin peut aussi produire une diarrhée.

Les causes

La diarrhée est un symptôme d'une infection causée par un grand nombre d'organismes bactériens, viraux et parasitaires dont la plupart peuvent se propager par l'eau contaminée. Elle est plus fréquente lorsqu'il n'y a pas d'eau propre pour la boisson, la cuisine et le nettoyage, et lorsque les règles d'hygiène essentielles ne sont pas respectées.

L'eau contaminée par les fèces humaines provenant par exemple des égouts municipaux, de fosses septiques et de latrines constitue une source de préoccupation particulière. Les fèces animales contiennent également des micro-organismes qui peuvent causer la diarrhée.

La diarrhée peut également être transmise d'une personne à une autre, et elle est aggravée par une mauvaise hygiène personnelle. Les aliments sont une autre cause majeure de diarrhée lorsqu'ils sont préparés ou stockés dans de mauvaises conditions d'hygiène. Les aliments peuvent être contaminés par l'eau d'irrigation, et le poisson et les fruits de mer provenant d'une eau polluée peuvent également entraîner la maladie.

Distribution

Les agents infectieux qui causent la diarrhée sont présents dans le monde entier ou y sont introduits sporadiquement. Pour la majeure partie des populations qui vivent dans des pays développés où les moyens d'assainissement et l'eau saine sont à la portée de tous, et l'hygiène domestique et personnelle est relativement bonne, la diarrhée survient rarement. Dans le monde, environ 1,1 milliard de personnes ont un accès insuffisant à des sources d'eau améliorées et 2,4 milliards ne disposent d'aucun moyen d'assainissement. La diarrhée due à une infection est fréquente dans l'ensemble du monde en développement. En Asie du Sud-Est et en Afrique, jusqu’à 8,5% et 7,7% de tous les décès respectivement sont dus à la diarrhée.

Ampleur du problème

Parmi les pauvres et notamment dans les pays en développement, la diarrhée est l'une des principales maladies mortelles. On estime que la diarrhée a tué 2,2 millions de personnes en 1998, dont la plupart étaient âgées de moins de 5 ans (OMS, 2000). Chaque année, il y a environ 4 milliards de cas de diarrhée dans le monde entier.

Interventions

Les principales mesures pour réduire les cas de diarrhée comprennent:

  • l'accès à une eau de boisson saine ;
  • un assainissement amélioré ;
  • une bonne hygiène personnelle et alimentaire ;
  • une éducation sanitaire sur la manière dont l'infection se propage.

Parmi les principales mesures pour traiter la diarrhée figurent les suivantes:

  • donner davantage de fluides que d'habitude, y compris les solutions de sels de réhydratation orale, afin de prévenir la déshydratation ;
  • continuer l'alimentation ;
  • consulter un agent de santé s'il y a des signes de déshydratation ou d'autres problèmes.

References

OMS (2000). Evaluation mondiale des conditions d'alimentation en eau et d'assainissement. Organisation mondiale de la Santé, Genève. World Health Organization. Geneva

Rapport sur la santé dans le monde, 2000 , Organisation mondiale de la Santé (OMS), Genève.

Préparé pour la Journée mondiale de l'Eau. Revu par le personnel et les experts de la Santé familiale et communautaire (FCH) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS).