Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Saturnisme

L'exposition au plomb a divers effets sur la santé, et touche les enfants en particulier. L'eau est rarement une source importante d'exposition au plomb sauf là où les canalisations sont en plomb, par exemple dans les bâtiments de construction ancienne. L’élimination des vieilles canalisations est coûteuse mais elle constitue la mesure la plus efficace pour réduire l'exposition au plomb dans l'eau.

La maladie et son impact sur les populations

Le plomb est un métal qui ne présente aucun avantage connu pour l'homme sur le plan biologique. Un excès de plomb peut nuire à plusieurs systèmes dans l'organisme, y compris le système nerveux et reproductif et les reins, et il peut causer une hypertension artérielle et une anémie. Le plomb s'accumule dans les os, et le saturnisme peut être reconnu à la ligne bleue qui entoure les gencives. Le plomb est particulièrement nocif pour le cerveau en développement des fœtus et des jeunes enfants et pour les femmes enceintes. Le plomb interfère avec le métabolisme du calcium et de la vitamine D. De fortes concentrations de plomb dans le sang chez les enfants peuvent avoir des conséquences parfois irréversibles, notamment des troubles d'apprentissage, des problèmes comportementaux et une arriération mentale. A très fortes concentrations, le plomb peut causer des convulsions, un coma et la mort.

Les causes

Les populations sont exposées au plomb par l'air qu'elles respirent, par l'eau et par les aliments qu'elles consomment. Les effets toxiques sont généralement dus à une exposition à long terme. Les groupes de population qui courent le plus grand risque d'exposition sont les jeunes enfants et les travailleurs. Un rapport récent laisse penser que même un taux de plomb sanguin de 10 microgrammes par décilitre peut avoir des effets préjudiciables sur l'apprentissage et le comportement de l'enfant (CDC, 2000). Les populations peuvent être exposées à une contamination par le plomb du fait des gaz d’échappement des véhicules à moteur à essence au plomb, ainsi que de sources industrielles telles que les fonderies et les industries de transformation et de recyclage du plomb, des utilisations de l'industrie artisanale et des décharges (par exemple sites d'enfouissement des déchets contaminés).

L'exposition au plomb par l'eau est généralement faible par rapport à l'exposition par l'air ou par les aliments. Le plomb d'origine naturelle est présent dans l'eau du robinet dans une certaine mesure, mais l'analyse de l'eau de surface et des eaux souterraines laisse penser que la concentration en plomb est plutôt faible. Les canalisation en plomb et les soudures au plomb constituent la source principale de plomb dans l'eau de boisson. Le remplacement des vieilles tuyauteries est coûteux ; or le plomb continue à s'y dissoudre. La quantité de plomb qui peut se dissoudre dans l'eau dépend de l'acidité (pH), de la température, de la dureté de l'eau et du temps pendant lequel l'eau repose dans les tuyaux. La pollution secondaire par l'industrie peut contaminer l'eau par les effluents qui sont produits.

D'autres sources comprennent l'utilisation de poteries renfermant du plomb pour la cuisson, pour les repas ou pour la boisson. Dans certains pays, les populations sont exposées au plomb après avoir consommé des produits alimentaires provenant de boîtes de conserve soudées au plomb. Les très petits enfants courent un risque tout particulier, par exemple par l'ingestion d’éclats de peinture à base de plomb.

Ampleur du problème

Les principales sources de plomb varient selon les régions et comprennent: l'utilisation industrielle du plomb, le recyclage du plomb, l'essence au plomb et les tuyauteries en plomb utilisées dans les systèmes de distribution d'eau. Le plomb dans l'environnement provient en majeure partie des rejets et émissions dans l'air et il y a une certaine quantité qui passe dans le sol et dans l'eau. Normalement, l'eau n'est pas considérée comme la source majeure d'exposition à la pollution par le plomb. Dans les maisons ayant des tuyauteries en plomb et de l'eau douce, l'exposition peut être importante. Etant donné que les autres sources d'exposition au plomb sont de plus en plus contrôlées, l'eau fait l'objet d'une attention croissante.

Interventions

Les mesures préventives comprennent:

  • Des normes environnementales qui éliminent le plomb de l'essence, de la peinture et des installations sanitaires.
  • Si les tuyaux en plomb ne peuvent pas être supprimés, il faut laisser couler l'eau le matin avant de la boire.
  • L'application des normes relatives à l'hygiène et la sécurité au travail.
  • La surveillance des groupes de population potentiellement exposés, notamment ceux qui sont vulnérables (petits enfants, femmes enceintes, travailleurs).
  • Le traitement de l'eau.
  • L’élimination de la soudure au plomb dans la fabrication des boîtes de conserve.
  • L'utilisation de peintures sans plomb dans les maisons.
  • La recherche de concentrations de plomb supérieures aux limites acceptables chez les enfants et l'aiguillage vers des soins médicaux, si nécessaire.

La valeur guide fondée sur des critères de santé pour le plomb dans l'eau de boisson est de 0,1 milligramme par litre (OMS), 1993). Si un approvisionnement contient des concentrations supérieures, il peut être nécessaire de recourir à d'autres sources ou à de l'eau en bouteille pour protéger les jeunes enfants.

Références

CDC Childhood Lead Poisoning Prevention Program

Directives de l'OMS pour la qualité de l'eau de boisson. 2e édition. Volume 1: Recommendations Genève : OMS, 1993, p49-50

Préparé pour la Journée mondiale de l'Eau. Revu par le personnel et les experts du Programme Sécurité chimique (PCS) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS), Genève.

Partager