Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Malnutrition

La malnutrition est un problème de santé majeur, notamment dans les pays en développement. L'approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hygiène, étant donné l'impact direct qu'ils ont sur les maladies infectieuses, notamment la diarrhée, sont importants pour prévenir la malnutrition. La malnutrition tout comme l'approvisionnement en eau et l'assainissement insuffisants est liée à la pauvreté. L'impact de la diarrhée persistante ou à répétition sur la malnutrition associée à la pauvreté et l'effet de la malnutrition sur la sensibilité à la diarrhée infectieuse sont des éléments qui renforcent le même cercle vicieux, notamment chez les enfants dans les pays en développement.

La maladie et son effet sur les populations

Malnutrition signifie principalement «mauvaise nutrition». Elle concerne l'insuffisance ainsi que l'excès de nourriture, les mauvais types d'aliments, et la réaction du corps à de nombreuses infections qui entraînent la malabsorption des éléments nutritifs ou l'incapacité d'utiliser les éléments nutritifs convenablement pour préserver la santé. Sur le plan clinique, la malnutrition est caractérisée par un apport insuffisant ou excessif de protéines, d’énergie et de micronutriments tels que les vitamines, ainsi que par les infections et les troubles fréquents qui en résultent.

Les gens sont mal alimentés s'ils sont incapables d'utiliser pleinement les aliments qu'ils consomment, par exemple du fait de la diarrhée ou d'autres maladies (malnutrition secondaire), s'ils consomment trop de calories (suralimentation), ou si leur alimentation ne fournit pas suffisamment de calories et de protéines pour la croissance et la protection de la santé (sous-alimentation ou malnutrition protéino-énergétique).

La malnutrition sous toutes ses formes augmente le risque de maladie et de décès précoce. La malnutrition protéino-énergétique, par exemple, joue un rôle majeur dans la moitié de tous les décès des moins de cinq ans chaque année dans les pays en développement (OMS 2000). Les formes graves de malnutrition comprennent le marasme (perte chronique de graisses, de muscles et d'autres tissus), le crétinisme et des lésions cérébrales irréversibles dues à la carence en iode, ainsi que la cécité et le risque accru d'infection et de décès imputables à l'avitaminose A.

L’état nutritionnel est menacé lorsque les gens sont exposés à des niveaux élevés d'infection du fait d'un approvisionnement en eau impropre à la consommation et insuffisant et d'un assainissement inadéquat. Dans la malnutrition secondaire, les gens qui souffrent de diarrhée ne tireront pas profit pleinement des aliments étant donné que les selles fréquentes empêchent l'absorption suffisante des éléments nutritifs. De plus, ceux qui souffrent déjà de malnutrition protéino-énergétique sont davantage prédisposés aux maladies infectieuses, et moins aptes à en guérir.

Les raisons

L’état nutritionnel individuel dépend de l'interaction entre les aliments qui sont consommés, de l’état de santé général et de l'environnement physique. La malnutrition est à la fois un trouble médical et social, souvent ancré dans la pauvreté. Associée à la pauvreté, la malnutrition contribue au cercle vicieux créé par un fardeau accru de maladies, un retard de développement et une aptitude réduite au travail.

La mauvaise qualité de l'eau et des conditions médiocres d'assainissement sont des déterminants importants à cet égard, mais parfois les améliorations ne profitent pas à la population entière, par exemple lorsque les riches seulement ont les moyens de payer pour de meilleurs approvisionnements en eau ou lorsque l'irrigation est utilisée pour produire des cultures d'exportation. Les conflits civils et les guerres contribuent à l'augmentation de la malnutrition en endommageant les infrastructures d'approvisionnement en eau et en contaminant les approvisionnements.

Ampleur du problème

Les pénuries alimentaires chroniques touchent environ 792 millions de personnes dans le monde (FAO 2000), dont 20% de la population des pays en développement. Dans le monde, la malnutrition touche une personne sur trois et chacune de ses formes principales éclipse la plupart des autres maladies à l’échelle mondiale.

La malnutrition affecte tous les groupes d’âge, mais elle est particulièrement fréquente chez les pauvres et ceux qui ont un accès insuffisant à l'eau propre et à un assainissement de bonne qualité et sont privés d’éducation sanitaire. Plus de 70% des enfants souffrant de malnutrition protéino-énergétique vivent en Asie, 26% vivent en Afrique et 4% en Amérique latine et dans les Caraïbes (OMS 2000).

Interventions

Les interventions qui contribuent à la prévention de la malnutrition comprennent:

  • l'amélioration de l'approvisionnement en eau, de l'assainissement et de l'hygiène.
  • l’éducation sanitaire pour une alimentation saine.
  • un meilleur accès, par les pauvres, à des quantités suffisantes d'aliments sains.
  • la garantie que le développement industriel et agricole n'entraîne pas une malnutrition accrue.

Réferences

Préparé pour la Journée mondiale de l'Eau 2001. Revu par le personnel et les experts du Département Nutrition, Santé et Développement et le Service Eau, Assainissement et Santé, Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Voir aussi

Partager