Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Gale

La gale est une infection cutanée contagieuse qui se propage rapidement dans des conditions de surpeuplement et que l'on trouve dans le monde entier. L'hygiène personnelle est une mesure de prévention importante et l'accès à un approvisionnement en eau adéquat est essentiel pour la lutte contre cette maladie.

La maladie et son impact sur les populations

Le signe principal de la maladie est une éruption papuleuse que l'on trouve plus fréquemment sur les mains, notamment entre les doigts, le pli cutané du poignet, du coude ou du genou, le pénis, la poitrine et les épaules. L'infestation cause souvent une démangeaison intense sur tout le corps, notamment la nuit. L’écorchure des zones de démangeaison se traduit par des plaies qui peuvent être infectées par des bactéries. Une forme plus grave de gale, connue sous le nom de gale norvégienne, est plus fréquente chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Dans cette forme de la maladie, on observe des vésicules avec des croûtes épaisses sur la peau. Les démangeaisons dans ce type de gale peuvent être moins intenses ou totalement absentes.

Les causes

L'infestation par la gale est causée par la mite microscopique Sarcoptes scabiei. La mite femelle fécondée creuse dans la peau, puis dépose des œufs dans le sillon derrière elle. Après l’éclosion des oeufs, les larves migrent vers la surface de la peau où elles prennent leur forme adulte. L'accouplement a lieu à la surface de la peau. Une mite adulte peut vivre jusqu’à environ un mois sur une personne. Une fois que les mites ont quitté le corps humain, elles ne peuvent survivre que 48-72 heures. L’éruption caractéristique qui démange est une réponse allergique à la mite. Les personnes infectées par la gale pour la première fois ressentent généralement les symptômes après 4 à 6 semaines. Lors des infestations suivantes, les symptômes apparaissent en quelques jours.

La gale se propage principalement par contact cutané direct et dans une moindre mesure par contact avec des vêtements et des draps et couvertures infectés. Les environnements dans lesquels la gale risque plus particulièrement de se propager comprennent les hôpitaux et les établissements de soins aux enfants; les conditions de surpeuplement favorisent également la propagation. L'infestation se transmet facilement entre partenaires sexuels.

Distribution de la maladie

On trouve la gale dans le monde entier, dans toutes les classes socio-économiques et sous tous les climats. Les épidémies sont liées à la pauvreté, à la mauvaise qualité de l'approvisionnement en eau, de l'assainissement et au surpeuplement.

Ampleur du problème

Il y a environ 300 millions cas de gale dans le monde chaque année.

Interventions

L'amélioration de l'hygiène personnelle joue un rôle important dans la lutte contre la gale et dépend de l'accès à un approvisionnement en eau suffisant. Le traitement des patients se fait par pommade acaricide précédée d'un bain chaud avec savonnage soigneux. Les vêtements infestés devraient être stérilisés ou lavés à l'eau savonneuse chaude. La literie, les matelas, les draps et les vêtements peuvent avoir besoin d’être traités avec des poudres acaricides.

Plusieurs études récentes ont montré qu'une dose orale d'ivermectine est extrêmement efficace pour guérir la gale. La distribution massive d'ivermectine organisée par l'OMS pour la lutte contre l'onchocercose et la filariose lymphatique (dans ce cas, associée à l'albendazole) pourrait avoir un impact important sur la gale.

Préparé pour la Journée mondiale de l'Eau. Revu par le personnel et les experts du Groupe organique des maladies transmissibles (CDS) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Partager