Eau, assainissement et santé

Les maladies liées à l'eau

Fièvres typhoïde et paratyphoïde

Les fièvres typhoïde et paratyphoïde sont des infections causées par des bactéries qui sont transmises lors de l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés/ée par des selles. Une eau propre et un bon assainissement permettent de prévenir la propagation de la typhoïde et de la paratyphoïde. L'eau contaminée est l'une des voies de transmission de la maladie.

La maladie et son effet sur les populations

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne des voies intestinales et du courant sanguin. Les symptômes peuvent être bénins ou graves et comprennent une fièvre prolongée pouvant être aussi élevée que 39°-40° C, des malaises, une anorexie, des céphalées, une constipation ou une diarrhée, des taches rosées sur la poitrine ainsi qu'une splénomégalie et une hépatomégalie. La plupart des sujets présentent des symptômes 1-3 semaines après l'exposition. La fièvre paratyphoïde a des symptômes similaires à la fièvre typhoïde mais elle est généralement moins grave.

Les causes

Les fièvres typhoïde et paratyphoïde sont causées par les bactéries Salmonella typhi et Salmonella paratyphi respectivement. Les germes de la typhoïde et de la paratyphoïde passent dans les selles et l'urine des personnes infectées. Les personnes deviennent infectées après avoir consommé des aliments ou des boissons qui ont été manipulé(e)s par une personne infectée ou par de l'eau de boisson qui a été contaminée par des effluents contenant les bactéries. Une fois que les bactéries pénètrent dans l'organisme d'une personne, elles se multiplient et se propagent des intestins dans le courant sanguin.

Même après la guérison de la typhoïde ou de la paratyphoïde, un petit nombre d'individus (appelés porteurs) continuent à porter les bactéries. Ces personnes peuvent être une source d'infection pour d'autres. La transmission de la typhoïde ou de la paratyphoïde dans les pays les moins industrialisés peut être due à des aliments ou de l'eau contaminée. Dans certains pays, les coquillages provenant de fonds marins contaminés par des effluents constituent une voie d'infection importante. Lorsque la qualité de l'eau est bonne, et que de l'eau chlorée sous adduction à domicile est largement disponible, il est plus probable que la transmission survienne par des aliments qui ont été contaminés par des porteurs manipulant des produits alimentaires.

Distribution de la maladie

Les fièvres typhoïde et paratyphoïde sont courantes dans les pays les moins industrialisés, principalement du fait du problème de l'eau de boisson non potable, de l’élimination inadéquate des effluents et des inondations.

Ampleur du problème

Selon les estimations, l'incidence annuelle de la typhoïde est de 17 millions de cas environ au niveau mondial.

Interventions

Les interventions de santé publique permettant de prévenir la typhoïde ou la paratyphoïde comprennent:

  • l’éducation pour la santé en matière d'hygiène personnelle, notamment en ce qui concerne le lavage des mains après l'utilisation des toilettes et avant la préparation de nourriture;
  • la fourniture d'un approvisionnement en eau saine;
  • des systèmes d'assainissement adéquats;
  • la tenue à l’écart des porteurs en ce qui concerne la manipulation des aliments.

Les mesures de lutte pour combattre la typhoïde comprennent l’éducation pour la santé et le traitement antibiotique. Un vaccin est disponible, bien qu'il ne soit pas recommandé systématiquement sauf pour ceux qui auront une exposition prolongée à des aliments ou de l'eau potentiellement contaminée dans des zones à haut risque. Le vaccin ne fournit pas une protection totale vis-à-vis de l'infection.

Préparé pour la Journée mondiale de l'eau. Revu par le personnel et les experts du Groupe organique des maladies transmissibles (CDS) et le Service Eau, Assainissement et Santé (WSH), Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Partager