Eau, assainissement et santé

Programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement

Un individu sur trois dans le monde vit toujours sans installations sanitaires

Une femme se lave les mains en Afrique
OMS/Stéphane Saporito

30 juin 2015 -- Le rapport du Programme commun OMS/UNICEF de suivi intitulé Progrès en matière d’assainissement et d’eau potable: mise à jour et évaluation des OMD, rapport 2015, affirme qu’un individu sur trois dans le monde, soit 2,4 milliards de personne, vit toujours sans installations sanitaires. Sur ce total, 946 millions pratiquent la défécation en plein air.


À la fin de la Décennie internationale de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement (1981-1990), l’OMS et l’UNICEF ont mis en place un Programme commun de suivi de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement.

Le but général de ce programme est de faire rapport sur la situation de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement dans le monde et d’aider les pays à renforcer la qualité du suivi pour améliorer la planification et la gestion au niveau national.

Il s'agit dudispositif officiel du système des Nations Unies chargé de tenir le Secrétaire général de l’ONU informé des progrès accomplis en vue de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement liés à l’approvisionnement en eau et l’assainissement.

Si ce programme a établi des rapports concernant la couverture depuis 1990, ce n’est qu’en 2000 qu’il a pu fonder ses statistiques avant tout sur des données provenant d’enquêtes dans les ménages comme les enquêtes sur la démographique et la santé, les enquêtes en grappes à indicateurs multiples et les enquêtes mondiales sur la santé. les enquêtes.

Précédents rapports OMS/UNICEF

Rapports OMS/ONU-eau (GLAAS)

Voir aussi