Rapport sur la santé dans le monde

Chapitre 2: Objectifs du Millénaire pour la santé: les voies de l'avenir

Objectifs du Millénaire pour la santé: les voies de l'avenir

Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) placent la santé au cœur du développement et reflètent l'engagement des gouvernements du monde entier à faire encore davantage pour réduire la pauvreté et la faim et pour lutter contre la mauvaise santé, les disparités entre les sexes, le manque d'instruction, le défaut d'accès à une eau potable et la dégradation de l'environnement. Trois des huit objectifs sont directement en rapport avec la santé; tous les autres ont sur elle d'importants effets indirects. Le présent chapitre retrace les origines des OMD et décrit les efforts qui ont été faits jusqu'ici pour les atteindre. Il prévient que si tant les pays riches que les pays en développement ne renforcent pas sensiblement leurs engagements, ces objectifs ne seront pas atteints à l'échelle mondiale.

Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000 par les Nations Unies donnent l'occasion d'entreprendre une action concertée pour améliorer la santé dans le monde. Ils placent la santé au cœur du développement et scellent un nouveau pacte mondial par lequel pays développés et pays en développement s'engagent réciproquement à s'acquitter d'obligations clairement définies.

Saisir cette occasion offerte par les OMD ne sera pas facile. Les pays riches ont jusqu'ici failli aux obligations qui leur incombent au terme du pacte, à savoir mettre en œuvre une politique commerciale internationale plus équitable, accroître l'aide publique au développement, accorder des allègements de la dette et accélérer les transferts de technologie. En dépit de certains progrès, nombre de pays en développement ne sont pas actuellement en voie de réaliser leurs OMD en rapport avec la santé. Sans un renforcement considérable des engagements des pays tant développés qu'en développement, les OMD ne seront pas atteints sur le plan mondial et les résultats obtenus dans certains des pays les plus pauvres demeureront très en dessous de ce que l'on escomptait. L'OMS et ses partenaires sanitaires internationaux doivent intensifier leur coopération avec les Etats Membres pour accélérer la progression vers les OMD et veiller à ce que les plus démunis en tirent profit.

Documents connexes

Télécharger ce chapitre [pdf 237kb]