Senegal

  • Augmenter le quota du personnel militaire et paramilitaire affecté aux métiers de la santé, en mettant l’accent sur les femmes, pour pallier l’insuffisance de personnels de santé dans les zones reculées.
  • Allouer aux communes des ressources additionnelles afin de leur permettre de recruter au moins deux professionnels de la santé par an, pendant 3 ans.
  • Affecter dans les zones difficiles des RHS dans les 3 années à venir pour assurer la prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant en priorité.
  • Réorganiser les services de santé pour améliorer leur productivité, en allongeant le temps de réception des patients dans le respect de la réglementation en vigueur à partir de 2014
  • Étendre le projet de financement basé sur les résultats à toutes les structures de santé à partir de 2016.
  • Mettre en place des mesures incitatives en faveur des prestataires exerçant en zones difficiles de manière continue (enclavement, situation de conflit, éloignement).
  • Renforcer la gouvernance au niveau des structures de santé (en continu).
  • Augmenter le nombre et le montant des bourses de spécialisation des médecins afin de rendre la formation attractive et de disposer de suffisamment de spécialistes dans tous les domaines à partir de 2014.
  • Procéder à un recrutement massif de personnels de santé, au moins 5000 agents de santé d’ici 2015.
Share